Raphaël Gladu fait des heureux

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
Raphaël Gladu fait des heureux
Le joueur vedette des Aigles de Trois-Rivières, Raphaël Gladu, a rendu visite aux participants de l'Association des personnes déficientes intellectuelles (APDI) Bécancour-Nicolet-Yamaska lundi soir. Photo Hebdo Journal - Jonathan Cossette

Le joueur vedette des Aigles de Trois-Rivières, Raphaël Gladu, a fait des heureux lundi soir alors qu’il a rendu visite aux participants de l’Association des personnes déficientes intellectuelles (APDI) Bécancour-Nicolet-Yamaska.

Le Trifluvien a d’abord raconté son long parcours dans le monde du baseball. Le #6 a joué son baseball mineur à Trois-Rivières. Au secondaire, il a joint les rangs des Estacades de Trois-Rivières avant de faire le saut avec les Dragons du Collège Laflèche.

Sa carrière a pris un tout nouveau tournant au collège alors qu’il s’est retrouvé dans un collège américain du Texas pendant deux ans avant de se joindre à l’Université de Louisiana Tech. Son séjour chez nos voisins du sud lui a permis d’être repêché dans le baseball majeur par les Mets de New York où il aura évolué au niveau A-, A et A+ pendant trois ans avant de rentrer au bercail.

«Je me souviens que je voulais jouer au baseball et que j’étais trop petit. Mes parents m’ont inscrit au soccer et je leur avais dit que c’était juste en attendant que je puisse jouer au baseball», a-t-il raconté.

«Mes années de collège et d’université étaient les plus le fun. Les joueurs jouaient pour gagner et pour performer. Rendu dans le baseball affilié, tu deviens plus solitaire dans le sens où les joueurs sont en compétition les uns avec les autres. Que tu gagnes ou que tu perdes n’a moins d’importance alors j’avais moins de plaisir.»

Gladu a répondu à de nombreuses questions, même aux questions pièges concernant ses coéquipiers. Il y a eu beaucoup d’échanges entre le principal intéressé et la quinzaine de participants qui s’étaient bien préparés. Il a ensuite fait part de son nouveau parcours d’entraîneur de baseball avec les Estacades et avec les Dragons.

Il a apporté les différentes casquettes qu’utilisent les Aigles pendant la saison, une balle de la Ligue Can-Am, son gant de baseball et des cartes de baseball qu’il a ensuite autographiées. Et comme dessert, il a sorti sa bague de championnat canadien obtenue avec les Aigles de Trois-Rivières.

Le Trifluvien a hâte de découvrir la nouvelle Frontier League. «Ça va être le fun, car ça va être des nouvelles équipes. Apparemment que le calibre est bon, mais que la ligue est beaucoup plus jeune. J’ai entendu dire que les joueurs se forcent beaucoup, car il y a de nombreux dépisteurs aux rencontres.»

La rencontre aura duré tout près d’une heure et 30 minutes. Bref, tous sont repartis avec un large sourire au visage et fort à parier qu’ils partageront la nouvelle à leurs proches. Même le voltigeur des Aigles a repris la route avec le sourire.

Fait à noter que Gladu a pris le premier rang des producteurs de points chez les Aigles l’an dernier avec 64, soit 4 de plus que Taylor Brennan. Il ne faut pas oublier que Gladu a raté une vingtaine matchs de plus que ses coéquipiers. Sa moyenne au bâton de .302 le plaçait au deuxième rang de l’équipe derrière Juan Kelly (.321).

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des