Racisme systémique: le Bloc sera très proactif dans le comité

Godlove Kamwa, initiative de journalisme local, icimédias
Racisme systémique: le Bloc sera très proactif dans le comité
Louis Plamondon

POLITIQUE. Le député bloquiste Louis Plamondon affirme que «l’existence du racisme fait presque l’unanimité», mais encore faut-il «peaufiner une enquête et étudier des solutions».

À l’occasion de la présentation du bilan de session de son parti, le doyen de la Chambre des communes est revenu sur le comité fédéral qui conduit l’enquête sur les soupçons de racisme systémique au sein des services de la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

La mise en place de cette structure paritaire a suscité des tensions aux Communes la semaine dernière. Le Bloc québécois avait refusé d’approuver la motion néodémocrate qui établit qu’il y a du racisme systémique au sein de la GRC.

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, avait alors traité le leader parlementaire du Bloc, Alain Therrien, de «raciste» et avait refusé de s’excuser.

Louis Plamondon réitère que le NPD était allé très vite en besogne. Les bloquistes ne voulaient pas présumer des conclusions d’un comité qui n’avait pas encore siégé.

Le comité de la sécurité publique s’est réuni mardi sur la question. Selon M. Plamondon, les deux premiers témoins, le ministre et la directrice n’ont pas infirmé l’existence du racisme systémique au sein des services policiers du Canada.

«Je ne connais pas d’argument contre, nous pensons qu’il y a du racisme à la GRC, on veut entendre des témoins et mettre en place des mesures pour y mettre un terme», a-t-il expliqué, suggérant des solutions telles que les recrutements massifs de policiers autochtones ou racisés, des innovations dans la formation, les caméras corporelles et autres contrôles électroniques, etc.

Le député de Bécancour-Nicolet-Saurel défend par ailleurs son camarade et collègue Alain Therrien en affirmant qu’autant que le Bloc, il aurait de bonnes relations avec les peuples autochtones et de race noire.

«On ne va pas passer l’été là-dessus, il vivra avec sa déclaration», ajoute M. Plamondon au sujet de «l’insulte» de Jagmeet Singh.

La Chambre est de nouveau convoquée le 8 juillet, non pas en comité plénier contre la Covid-19, mais en séance normale. Aux Communes, certains bloquistes comme Claude DeBellefeuille demandent au Président Anthony Rota de maintenir la sanction contre le chef du NPD. Ils ont promis de ne pas siéger en présence de Jagmeet Singh, notamment pendant son temps de parole, aussi longtemps que le chef du NPD ne présentera pas d’excuses.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires