Quel avenir pour le cœur du centre-ville de Nicolet?

Par superadmin
Quel avenir pour le cœur du centre-ville de Nicolet?
Michel Cloutier attend de nombreux courriels dans sa boîte à suggestions sise au www.nicoletplastique.com. Et vous

L’homme d’affaires nicolétain Michel Cloutier, à qui appartient le quadrilatère du centre-ville de Nicolet tombé sous le pic des démolisseurs il y a quelques semaines, fait encore parler de lui. Cette fois, c’est pour un lancement plutôt inusité. M. Cloutier avait en effet convoqué les médias ce matin pour procéder à une annonce, qui s’est finalement révélée être… une adresse de courriel.

«On ne sait pas encore ce qu’on veut faire avec ce grand terrain. Et puisque c’est le cœur du centre-ville, c’est unique et important. Je crois que les gens peuvent avoir de bonnes idées. C’est leur centre-ville après tout. Alors, on lance une boîte à suggestions», explique Michel Cloutier. L’adresse courriel michel@nicoletplastique.com devrait donc être inondée de messages au cours des prochains mois.

Propriétaire du terrain de 65 000 pieds carrés, situé juste en face de l’hôtel de ville de Nicolet, Michel Cloutier dit avoir déjà investi 1 million$ pour l’achat, certaines réparations depuis deux ans, puis la démolition récente des huit immeubles qui jouxtaient la caisse populaire. Homme d’affaires accompli – son entreprise, Nicolet Plastique, connaît énormément de succès depuis sa fondation en 1955 – le Nicolétain estime toutefois qu’un projet d’envergure sur le terrain en question pourrait demander des investissements de plus de 10 millions$, ce qu’il ne peut franchement pas envisager de faire seul. «Je ne fais pas un exercice de spéculation ici, et je ne me transformerai pas en promoteur. Je me donne six moi pour ramasser des idées et annoncer ce qu’on aura eu comme réponse de la population. Ensuite, il faudra étudier tout ça et trouver du financement, en gardant à l’esprit que l’objectif numéro un, c’est la revitalisation du centre-ville», affirme M. Cloutier.

Un point de vue qui comble de bonheur le maire de Nicolet, Alain Drouin, malgré l’affirmation du propriétaire à l’effet que quelques années pourraient être nécessaires pour en arriver à la réalisation d’un projet. «C’est un nouveau départ, plein d’opportunités. Ça sera notre travail, à la municipalité et à Revitalisation Nicolet, de soutenir M. Cloutier pour que des projets soient envisagés, qu’ils soient cohérents, intéressants pour la communauté et réalisés au plus vite», résume M. Drouin.

Même son de cloche de la part de Louis Caron, l’écrivain Nicolétain très impliqué dans divers organismes qui animent la municipalité. «Michel Cloutier nous prend au dépourvu ce matin, de façon originale. Il nous interpelle en nous lançant un défi humainement et socialement intéressant. Je le connais bien et je sais qu’il était malheureux de voir le secteur, où son père avait fondé son usine, aussi délabré. J’en ai vu des villes à l’abandon – Valleyfield, St-Jean-sur-Richelieu – et quand je regarde aujourd’hui ce que c’est devenu, j’ai de l’espoir pour Nicolet», conclut M. Caron.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des