Quel avenir pour la Coopérative de Solidarité Santé de Sainte-Gertrude?

Par superadmin

(LETTRE OUVERTE) – Native de Sainte-Gertrude, j’ai été interpellée par les nombreux articles parus dans Le Courrier Sud décrivant les problèmes que vit la Coopérative de Solidarité santé de Sainte-Gertrude qui a vu le jour en septembre 2008 et qui est en péril.

Suite au cri du cœur du Dr Guillaume Langlois, responsable de cette Coop, je me suis réjouie que des personnes du milieu et d’ailleurs aient offert leur aide dans différents domaines pour sauver la Coop. Les mots SOLIDARITÉ et MOBILISATION prennent alors tout leur sens.

Je peux me tromper, mais j’ai cru percevoir que l’aide gouvernementale octroyée aux GMF ne se rend pas à la Coop de Sainte-Gertrude. C’est dommage parce que le gouvernement vante tellement les GMF… Est-ce que les campagnes seraient exclues de ces avantages?

À ma connaissance, il y a toujours eu un médecin résidant dans la paroisse de Sainte-Gertrude. Les gens des paroisses avoisinantes profitaient aussi de ce précieux service et en profitent encore avec la nouvelle coopérative. J’ai lu dans un article qu’il y a 3000 dossiers médicaux à cette clinique. Si la Coop ne survit pas, il va en avoir des orphelins de médecin de famille.

Même si j’ai quitté la paroisse depuis longtemps, j’ai encore beaucoup de parents et d’amisES qui utilisent les services de la Coop et disent obtenir des rendez-vous dans un délai raisonnable, souvent le jour même pour des urgences. Je connais plein de personnes qui attendent deux, trois et jusqu’à six mois pour avoir un rendez-vous avec leur médecin de famille ou tout simplement qu’ils n’en ont pas. C’est une chance inouïe d’avoir des services de santé à proximité alors que la tendance des professionnels est de s’installer dans les grands centres.

Nous, les enfants de Odilon Comeau et de Amanda Massé sommes heureux de participer à la levée de fonds en collaborant au magnifique projet de madame Jeanne Leblanc, enseignante en 3ième année à l’école de Saint-Sylvère concernant la fabrication et la commandite de vitraux. Si les enfants sont sensibilisés à la problématique, pourquoi, nous les adultes, n’aurions pas le souci de nous impliquer à notre façon? Parfois un petit geste fait toute la différence. Nous sommes reconnaissants des valeurs que nos parents nous ont léguées soient l’esprit de partage et d’entraide.

Ce n’est pas l’appât du gain qui motive le Dr Langlois à vouloir un agrandissement de la Coop, mais comme je comprends la situation c’est justement pour qu’elle vive en santé financièrement avec des services complémentaires qui généreraient plus de revenus.

La Coopérative semble avoir vécu de grandes difficultés. C’est souvent après des épreuves qu’on rebondit pour aller plus loin. Ensemble, nous pouvons réaliser de grands projets.

Merci et longue vie à l’équipe médicale : Dr Guillaume Langlois, Dre Janie Breton et Dre Caroline Dicaire. Sans ces personnes compétentes et dévouées, il n’y aurait pas de Coopérative de santé. Je viens d’apprendre que Dre Nancy St-Arnaud qui est sur le point de finir sa résidence aura son bureau à la Coop de Sainte-Gertrude tout en faisant de l’hospitalisation à Trois-Rivières. Excellente nouvelle!

Merci aussi au personnel de soutien : infirmière, secrétaire, administrateurs et bien sûr au Conseil d’administration d’hier et d’aujourd’hui. Ne lâchez surtout pas!

Clémence Comeau

Bécancour, secteur Saint-Grégoire

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des