Québec annonce 150 M$ supplémentaires pour aider les PME

Québec annonce 150 M$ supplémentaires pour aider les PME
Pierre Fitzgibbon, ministre de l'Économie et de l'Innovation. (Photo : Courtoisie)

CORONAVIRUS. Le gouvernement du Québec annonce de nouvelles mesures visant à appuyer les entreprises touchées par les répercussions de la COVID‑19, dont le programme Aide d’urgence aux petites et moyennes entreprises. Ce programme est mis en place pour soutenir les PME qui éprouvent des difficultés financières en raison de la COVID-19 et qui ont besoin de liquidités d’un montant inférieur à 50 000 $ pour leur fonds de roulement.

«Il est important pour nous de rester à l’écoute des besoins des entrepreneurs, des dirigeants d’entreprise et des employés afin de mettre en place des mesures économiques adéquates et de moduler nos interventions. Aujourd’hui, nous répondons à l’appel des entreprises qui ont besoin d’une aide financière d’un montant inférieur à 50 000 $ pour atténuer les répercussions de la COVID-19. Notre gouvernement veut aider le plus d’entreprises possible à traverser la crise. C’est pourquoi nos mesures seront réévaluées en continu, en fonction de l’évolution de la situation économique et des besoins des entrepreneurs», souligne Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable de la région de Lanaudière.

Ce programme vise à soutenir, pour une période limitée, le fonds de roulement des entreprises dont la situation financière est précaire en raison de la COVID-19, afin qu’elles soient en mesure de maintenir, de consolider ou de relancer leurs activités. Une enveloppe initiale de 150 millions de dollars est donc mise à la disposition des MRC et territoires équivalents afin de venir en aide aux entreprises. De ce montant, les villes de Montréal et de Québec recevront respectivement 40 millions et 10 millions de dollars, tandis que les autres MRC et territoires équivalents se partageront 100 millions de dollars.

Les entreprises de tous les secteurs d’activité, y compris les coopératives, les organismes sans but lucratif et les entreprises d’économie sociale réalisant des activités commerciales, pourront ainsi obtenir un prêt ou une garantie de prêt d’un montant maximal de 50 000 $, afin de pallier le manque de liquidités lié à la COVID-19.

Cette initiative s’ajoute au Programme d’action concertée temporaire pour les entreprises (PACTE), lancé par le gouvernement du Québec le 19 mars dernier, qui s’adresse aux entreprises ayant besoin de liquidités d’un montant supérieur à 50 000 $ pour leur fonds de roulement. Elle agit en complémentarité avec les mesures mises en place par le gouvernement fédéral, soit le Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes et la Subvention salariale d’urgence du Canada.

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des