Que du frais, que du bon!

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Que du frais, que du bon!
En visite au Marché Godefroy.

CHRONIQUE. Une véritable petite fourmilière s’active tous les samedis et dimanches de l’été à Saint-Grégoire. Et chacune des fourmis qu’on y croise travaille avec le sourire aux lèvres!

Cette fourmilière, c’est le Marché Godefroy. Présent dans le paysage de Bécancour depuis 24 ans, il permet aux visiteurs de faire le plein d’aliments frais et savoureux, directement du producteur. Cette année, ils sont 36 à y tenir un kiosque à tous les week-ends, jusqu’au 28 octobre. D’autres s’ajoutent à eux de façon ponctuelle.

Mon premier passage de l’année au Marché a été fait la veille de son ouverture officielle. Même si toutes les personnes que j’y ai rencontrées étaient à pied d’œuvre pour préparer leur kiosque, toutes ont pris le temps de me serrer la main et de piquer un brin de jasette. On sentait déjà une belle effervescence qui, visiblement, continue d’habiter les lieux rendu à la mi-saison!

La douce Blanche Morin, de la Brûlerie des Cantons, m’avait alors confié à quel point c’était un bonheur pour elle, depuis 12 ans, de s’installer au Marché: «C’est l’euphorie à chaque année! C’est animé, il y a une belle atmosphère et une belle proximité entre les gens et les producteurs. Ce n’est pas rare que des petites familles arrivent ici pour déjeuner et qu’elles repartent en fin d’après-midi».

Force est d’admettre qu’elle a raison: ça grouille de vie sur les terrains du Marché en pleine saison!

D’abord, il faut dire que la configuration des lieux et l’aménagement du terrain permettent aisément d’y passer plusieurs heures. On y trouve entre autres une grande terrasse, un module de jeu et plusieurs tables à pique-nique.

Ensuite, à chaque fin de semaine, des musiciens et des activités spéciales agrémentent le Marché. Ça crée une ambiance conviviale, qu’Éric Leblanc (La Crème du Marché) m’avait décrite en ces termes, en début de saison: «On veut avoir du fun!».

«On s’organise pour que les gens puissent prendre tout leur temps, m’avait quant à elle indiqué la directrice générale de l’endroit, Marianne Mathis. On souhaite qu’ils prolongent leur visite et qu’ils passent un bon moment. Ici, contrairement aux épiceries, on offre une expérience.»

Des conseils et du choix

Cette expérience se traduit aussi par les sourires que l’on aperçoit à chaque kiosque et par la générosité des producteurs, qui partagent avec plaisir leurs trucs et leur savoir-faire.

Patricia Claveau, de la ferme Les Couleurs de la terre, me l’avait bien signifié: «On gagne nos clients comme ça, avec nos conseils».

Sans oublier, non plus, la diversité des produits offerts. Une qualité que m’avait vantée Guylaine Roy de la Tomaterie de Saint-Pierre-les-Becquets lors de ma visite pré-saison.

C’est d’ailleurs en pensant à elle que j’ai déambulé  à travers les étalages débordants de fraîcheur qui s’offraient à moi, dans les semaines suivantes. «C’est un beau marché», m’avait-elle prévenue.

Je me suis alors souvenu de ses propos concernant sa vision de l’endroit, à titre de commerçante: «C’est comme si on recevait de la visite à chaque fin de semaine. On est content de la voir!». Sa comparaison est somme toute assez juste, puisque c’est un peu l’impression que m’a laissée ma deuxième visite…

Un brin d’histoire

Le Marché Godefroy s’est installé sur le site actuel depuis 2004 grâce à un partenariat avec la Ville de Bécancour. Sa mission est de servir ses membres, en fournissant aux producteurs et aux agrotransformateurs de la région et des environs un lieu de vente, et aux consommateurs du Centre-du-Québec et de la Mauricie, un lieu d’approvisionnement pour les produits locaux et régionaux.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des