Quatre soumissionnaires pour le Centre d’interprétation écomaritime

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Quatre soumissionnaires pour le Centre d’interprétation écomaritime
Le centre d’interprétation écomaritime prendra la place de l'actuel chalet de service du Parc écologique de l'Anse du Port. (Photo : Marie-Eve Veillette)

NICOLET. L’appel d’offres concernant la construction du Centre d’interprétation écomaritime, à Nicolet, s’est terminé le 30 juin dernier.

Le Courrier Sud a appris que quatre entreprises avaient soumissionné pour le projet. Le contrat sera octroyé le 13 juillet prochain. C’est à ce moment que la Ville sera en mesure de révéler le montant et l’échéancier final des travaux.

«Comme il s’agit d’un appel d’offres avec système de pondération, nous ne connaissons pas encore les montants, fait savoir Sébastien Turgeon, conseiller en communications à la Ville de Nicolet. Un comité d’évaluation scrutera chaque candidature et après, les enveloppes avec les montants seront ouvertes.»

Rappelons que le centre d’interprétation écomaritime prendra la place de l’actuel chalet de service du Parc écologique de l’Anse du Port. Il sera situé au bout du stationnement menant à la passerelle.

Les plans ont été dévoilés au public l’été dernier. Le bâtiment ressemblera à un bateau. Il aura une superficie de 115 mètres carrés. À l’intérieur, on y trouvera diverses utilités publiques accessibles à l’année, dont une buvette, des casiers, un banc, des toilettes et une salle d’exposition mettant en valeur l’histoire maritime et celle du fleuve Saint-Laurent, de même que la faune et la flore de l’endroit.

Sa construction sera financée à parts égales entre la Ville de Nicolet, le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada. Le projet fait partie du montage financier de 1,8 M$ associé à la réfection de la passerelle de l’Anse du Port. On s’attend à ce qu’il coûte entre 320 000$ et 350 000$.

>

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des