Quand Leucan entre dans ta vie…

Quand Leucan entre dans ta vie…

Isabelle Gariépy et son conjoint Sylvain Baril.

Crédit photo : ( Photo AJR – courtoisie Leucan)

BÉNÉVOLAT. En 2008, le ciel est tombé sur la tête d’Isabelle Gariépy et Sylvain Baril. Leur fille Rosalie, alors âgée de 9 ans, reçoit un terrible diagnostic: elle est atteinte d’une tumeur cancéreuse au rein (tumeur de Wilms).

Cinq mois de chimiothérapie suivront. Cinq mois éprouvants à naviguer dans une tempête dont ils ignorent l’issue. Devant l’incertitude et l’angoisse, toute forme de réconfort est la bienvenue. Ils le trouvent auprès de leur famille et de leurs amis d’abord, mais aussi auprès de Leucan.

«Souvent, les gens ont peur de donner parce qu’ils ne savent pas où va l’argent. Chez Leucan, il va à la bonne place. Il aide à répondre aux besoins des enfants et des familles et à faire progresser la recherche clinique sur le cancer»

– Isabelle Gariépy, bénévole de Bécancour

L’organisme est arrivé dans leurs vies comme une bouée de sauvetage: «Quand le diagnostic tombe, tu as l’impression d’être garroché dans une mer houleuse, raconte Isabelle Gariépy. Puis arrive une bouée: Leucan. À ce moment-là, tu te dis “Okay, peut-être que je ne me noierai pas. Peut-être qu’on va réussir à passer au travers”. Leucan te permet de demeurer à la surface et de souffler un peu, le temps que tout se calme.»

C’est à ce moment que Leucan a pris tout son sens aux yeux de cette famille de Bécancour. «Avant, on connaissait l’organisme de nom, mais sans plus. On en entendait parler sans trop savoir ce que c’était exactement. On a compris à ce moment à quel point c’est aidant, ce que ça apporte réellement aux familles et à quel point c’est essentiel», poursuit Mme Gariépy.

La famille a bénéficié de soutien sur plusieurs aspects, notamment financier et psychologique, tout au long du traitement de Rosalie et dans les mois suivants. «Tu vis des choses difficiles. Tu reviens de l’hôpital à l’envers. Tu sais que ton entourage est lui aussi bouleversé et tu n’as pas envie d’en rajouter une couche. Un coup de fil à Leucan nous permettait de nous faire rassurer, de nous vider le cœur. Ç’a vraiment fait du bien.»

Isabelle Gariépy peine à imaginer comment une famille pourrait réussir à passer à travers ce genre d’épreuve sans être bien entourée et surtout, sans l’aide précieuse de cet organisme qui fête ses 40 ans en 2018. C’est pourquoi elle lui donne de son temps à chaque année depuis presque 10 ans.

«Je suis présidente du comité régional de parents depuis un an ou deux, mais j’y siège depuis 8 ou 9 ans, dit-elle. On s’implique en famille: on est toujours au Défi têtes rasées qui a lieu au Centre commercial Les Rivières, à Trois-Rivières, et on participe aussi au Défi Ski, à Vallée du Parc. On est également présent à d’autres levées de fonds pour aider l’équipe à recueillir de l’argent.»

Rosalie, sa mère, son père et ses deux frères ne manquent pas une occasion de parler de Leucan et d’expliquer pourquoi c’est important. En bout de ligne, l’épreuve a soudé la famille, qui en retire plein de positif, dix ans plus tard. «On a eu la chance que tout se déroule bien. On a beaucoup été aidé et on redonne aujourd’hui», souligne Isabelle Gariépy, qui ne se lasse d’ailleurs pas de s’impliquer pour la cause.

«Ce sont de belles journées de bénévolat. À la fin de celles-ci, tu n’as pas l’impression d’avoir donné toute la journée, mais plutôt d’avoir reçu. C’est riche, comme implication.»

Aujourd’hui, Rosalie se porte bien. Elle s’est fait enlever le rein atteint et les médicaments n’ont laissé aucune séquelle. «Elle est au Cégep et mène une vie à cent milles à l’heure!», sourit sa mère.

 

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Denis caouette Recent comment authors
Denis caouette
Invité
Denis caouette

Merci beaucoup pour ce temoignage.
Il faut se rappeler que Leucan est une association créée par des parents d’enfants atteint de cancer. Ce n’est pas une fondation qui fait des chèques à d’autres. Chaque dollars donné est en services à des parents comme vous.