Comment remonter votre cote de crédit ?

Publireportage
Comment remonter votre cote de crédit ?

Votre cote de crédit permet aux prêteurs d’évaluer votre solvabilité. Plus elle est élevée, plus vous avez de chances d’obtenir un prêt et d’accéder à certains biens et services. Dans le cas contraire, vous pouvez avoir du mal à convaincre le propriétaire de l’appartement dont vous rêvez que vous serez régulier dans le paiement de votre loyer ou pour obtenir le crédit dont vous avez besoin. Heureusement, vous pouvez regagner leur confiance en adoptant les bonnes habitudes financières !

1.    Analyser votre dossier de crédit

Avant toute chose, prenez le temps de recul nécessaire pour analyser et comprendre votre dossier de crédit. Les retards accumulés sur vos remboursements, vos antécédents de faillite, mais aussi d’autres éléments plus subtils peuvent en effet impacter votre cote de crédit.

Ayez connaissance des critères qui entrent en ligne de compte pour évaluer votre cote de crédit. Il vous sera plus facile de faire en sorte de l’améliorer si vous avez cerné les aspects qui vous ont fait défaut. Vous pouvez ensuite établir votre budget pour faire en sorte de ne pas répéter les faux pas du passé et repartir sur une bonne lancée !

Refaire votre réputation financière est à votre portée mais cela demande du temps. Si vous avez besoin d’une source de financement rapide pour débloquer une situation, vous avez la possibilité de demander un prêt sans enquête de crédit. Il existe en effet des solutions de financement à court terme qui ne prennent pas en compte vos antécédents de crédit. Vous pouvez donc travailler à améliorer votre cote de crédit tout en ayant accès à certaines ressources financières !

2.    Effectuez vos paiements dans les temps

Votre historique de paiement est très important dans l’évaluation de votre cote de crédit. Prenez soin de réaliser vos transferts d’argent avant la date butoire établie pour ne pas apparaître en défaut de paiement.

Et si vous ne parvenez pas à rembourser la totalité de la somme empruntée, assurez-vous de payer le montant minimum demandé pour ne pas reporter trop de frais le mois d’après.

3.    N’utilisez qu’une partie du crédit disponible

Tout le monde n’est pas au courant, mais même sans le dépasser et en remboursant la totalité, atteindre votre plafond de crédit nuit à votre cote de crédit.

Il est alors plus bénéfique de disposer d’une limite de crédit plus élevée et de n’en utiliser qu’une partie. Dans l’idéal, pas plus de 30% du crédit qui vous est accordé. Dans le cas contraire, les prêteurs considèrent que vous représentez un risque plus élevé de ne pas rembourser votre prêt.

4.    Gardez votre compte ouvert

La durée d’existence de votre compte est l’un des critères qui a une incidence sur votre cote de crédit. Un compte qui perdure dans le temps est signe d’expérience aux yeux des prêteurs.

Dans la mesure du possible, évitez donc de les multiplier ou de transférer un ancien compte vers un nouveau. Même si votre score est mauvais, cela vous prendra moins de temps de faire remonter votre code de crédit que d’en bâtir une nouvelle sans historique.

5.    Limitez le nombre de demandes de crédit

Pour s’assurer de votre solvabilité, les prêteurs vont formuler une demande de vérification de crédit auprès des autorités compétentes. Si vous accumulez les demandes, les prêteurs peuvent penser que vous vivez au-dessus de vos moyens et/ou que vous rencontrez de la difficulté dans la gestion de vos fonds.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires