Premières Coupes du monde pour la Bécancouroise Justine Clément

SPORTCOM- Mathieu Fontaine
Premières Coupes du monde pour la Bécancouroise Justine Clément
Justine Clément (Photo : Alexandre Gariépy)

BÉCANCOUR. La dernière période des fêtes restera longtemps gravée dans la mémoire de Justine Clément, qui a atteint le plus gros objectif de sa jeune carrière en participant à ses premières Coupes du monde de ski alpin.

La Bécancouroise a toutefois appris à la dure lors des épreuves de slalom disputées la semaine dernière. Après avoir manqué une porte en fin de parcours à Semmering, en Autriche, elle a terminé à 2,67 secondes de la 30e et dernière qualifiée pour la seconde manche de l’épreuve de Zagreb, en Croatie.

« J’étais pas mal stressée et intimidée par la piste, les conditions et les filles qui étaient là. Ce sont des skieuses que je vois à la télévision depuis des années et de qui j’ai appris à skier. Juste d’être en compétition contre elles, c’était déjà pas mal stressant », a admis Clément lors d’un entretien téléphonique avec Sportcom.

Ces résultats demeurent toutefois secondaires pour celle qui, à 21 ans seulement, souhaite profiter de son passage en Coupe du monde pour assimiler le plus d’apprentissages possible.

« Ç’a été difficile et c’est sûr que j’aurais aimé avoir de meilleurs résultats, mais ça viendra avec le temps. C’est une grosse étape pour moi et je prends ces départs-là pour l’expérience. »

Toujours sur un nuage, la Québécoise poursuit sa préparation pour la suite de sa saison. « C’est vraiment un rêve qui s’est réalisé pour moi! Depuis que je suis toute jeune, je travaille pour skier sur le circuit de la Coupe du monde, alors c’était assez spécial. »

C’est donc sans pression inutile que la skieuse compte s’élancer au slalom de la Coupe du monde de Flachau, en Autriche, le 12 janvier. « Évidemment, j’aimerais me tailler une place dans le top-30 pour participer à la deuxième manche et marquer mes premiers points, mais au final, je veux simplement être satisfaite de ma performance. Je veux franchir la ligne d’arrivée avec le sentiment d’avoir tout donné. »

Clément n’écarte pas non plus la possibilité de participer aux deux slaloms géants de Maribor, en Slovénie, prévus la semaine suivante. Elle prendra une décision conjointement avec ses entraîneurs à l’issue de la compétition à Flachau.

Apprendre avec les meilleures

Il y a maintenant près d’un mois que Justine Clément parfait son ski avec l’équipe nationale de ski alpin, qui aligne les meilleures techniciennes du pays, dont la Québécoise Laurence St-Germain et l’Ontarienne Erin Mielzynski.

Aux dires de la principale intéressée, les effets positifs se font déjà ressentir. « Je peux voir que j’ai beaucoup cheminé malgré le peu de temps que j’ai passé avec les filles et les entraîneurs. Ça me permet de me pousser encore plus lors des entraînements et ça m’oblige à toujours m’en demander plus. Je peux aussi regarder leur éthique de travail et m’inspirer d’elles. »

Ce passage avec la formation canadienne arrive d’ailleurs à point pour Clément, qui entreprendra un tout nouveau chapitre dès son retour en février. Elle débutera alors des études en génie biomédical à l’Université du Vermont, tout en portant les couleurs des VCats dans le circuit universitaire américain (NCAA).

« J’ai hâte de joindre ma nouvelle équipe là-bas et de m’entraîner avec mes coéquipiers. Nous avons une formidable équipe et je crois que ça sera bénéfique pour mes futures compétitions. J’ai comme objectifs de gagner certains carnivals et de baisser mes points pour avoir de meilleurs départs en Coupes du monde. Mais au final, je veux surtout être fière de mon ski », a-t-elle conclu.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires