Précieux-Sang: le financement de la piste Pump Track est bouclé

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Précieux-Sang: le financement de la piste Pump Track est bouclé
C'est une piste d'habileté semblable à celle de Valcourt (photo) qui est dans l'air pour le secteur Précieux-Sang de la Ville de Bécancour. (Photo : (Photo courtoisie))

BÉCANCOUR. Le projet d’implantation d’une piste d’habileté Pump Track dans le secteur de Précieux-Sang, à Bécancour, vient de franchir l’étape cruciale du montage financier. L’appel d’offres pour la réalisation des travaux pourra être lancé prochainement.

« On est vraiment content du dénouement », partage Yvan Perreault, l’un des instigateurs du projet qui est dans l’air depuis 2020.

C’est un montant d’un peu plus de 252 000 $ que le projet a pu recueillir. L’argent provient de neuf sources de financement : le Fonds ABI pour les collectivités durables (137 800 $), le Fonds de développement du territoire (63 750 $), la Ville de Bécancour (27 400 $), le Fonds Région et Ruralité (8000 $), le député Donald Martel (5695 $), la Caisse populaire Godefroy (5000 $), une campagne Go fund me (2505 $), Métro Plus St-Grégoire (1000 $) et -NicoBois (1000 $). En bonus, Enfouibec s’est engagé à offrir du temps de pelle mécanique d’une valeur de 3000 $.

L’apport de ces partenaires permettra l’implantation d’une piste tout équipée, c’est-à-dire comprenant un aménagement pratique et complet au pourtour. « En principe, il y aura un gazebo, une station de réparation de vélos, de petits barbecues, des gradins et un [chemin] asphalté qui devrait rejoindre la piste », confie M. Perreault.

Le projet

La piste souhaitée pourra accueillir des compétitions de calibre régional et provincial. Elle sera d’une dimension d’environ 1000 mètres carrés et sera entièrement asphaltée. Elle proposera un circuit en boucle fermée doté de plusieurs bosses et virages abruptes. Il permettra autant aux débutants qu’aux plus avancés de développer et de mettre à l’épreuve leurs capacités athlétiques en sports sur roues, comme la bicyclette, le skateboard, le BMX, la trottinette, le patin, etc.

Pour l’organisation de ces compétitions, Les Loisirs Jenlumiri inc., qui chapeaute ce projet de piste Pump Track, pourrait s’associer à des gens d’expérience, comme le Club de BMX de Pointe-du-Lac, évoque M. Perreault. « S’entourer de gens qui savent comment organiser quelque chose de plaisant tant pour les participants que pour les spectateurs serait vraiment le fun. » Ainsi, une affiliation au réseau de BMX de la région est envisagée. « Les gens pourront venir se pratiquer chez nous. »

La construction

Yvan Perreault ignore encore quand la construction pourra démarrer. « On ne peut pas s’avancer parce que les appels d’offre ne sont pas lancés. On aimerait bien que ce soit cette année, mais je ne suis vraiment pas certain que ce sera possible. Les fabricants de pistes Pump Track veulent une température d’au moins 10 degrés Celsius pour poser l’asphalte », indique M. Perreault, précisant que les délais d’attente étaient d’environ quatre mois au printemps dernier. « Avec les démarches qu’il reste à faire, ça mène loin à l’automne. Ce sera difficile d’avoir une température comme celle-là », juge-t-il.

Il y a aussi la question des prix qui pèsera dans la balance. « C’est assez bizarre cette année avec les coûts des matériaux qui augmentent. Ça se peut que les prix changent. Mais si je me fie aux estimés, on devrait avoir une piste d’à peu près 150 000 ou 160 000 $. Le reste du montant servira à l’aménagement. »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires