Pour augmenter les compétences en développement durable

Pour augmenter les compétences en développement durable

Carolyne Aubin et Steve Brunelle (SADC de Nicolet-Bécancour) et Charles Guillemette (CCICQ). Absents: les représentants de la Fondation Alcoa, Hydro-Québec et Services Québec.

Crédit photo : Sébastien Lacroix

FORMATION. La Société d’aide au développement des communautés (SADC) de Nicolet-Bécancour lance une nouvelle cohorte en développement durable qui sera formée de cinq gestionnaires d’entreprises ou d’une municipalité.

Il s’agit d’une nouveauté dans le cadre de la deuxième édition de PRO Action, un programme qui est axé sur la sensibilisation, le partage d’initiatives inspirantes et l’augmentation des compétences en développement durable par un accompagnement spécialisé.

La SADC recrute des gestionnaires qui souhaitent repenser leur modèle d’affaires pour améliorer leurs impacts économiques, sociaux et environnementaux. Les frais d’inscription sont de 250$ et les activités de la cohorte se tiendront de janvier à juin 2019.

Le parcours offre une formation en développement durable, des ateliers d’échange et un accompagnement pour la réalisation d’un diagnostic stratégique visant à identifier les enjeux prioritaires pour chaque organisation participante.

Un accompagnement post diagnostic sera par la suite offert pour identifier les opportunités d’affaires et valider la rentabilité des actions les plus stratégiques vers la réalisation d’un plan d’action.

Cet accompagnement sera réalisé par la SADC de Nicolet-Bécancour et Marc Journeault, un professeur à l’École de comptabilité et responsable au Centre de recherche en comptabilité et développement durable de l’Université Laval.

La SADC fait valoir qu’une démarche en développement durable permet de nombreuses retombées dans l’organisation, dont la réduction des coûts, la rentabilité, l’identification des potentiels stratégiques, l’optimisation des processus, l’amélioration de l’image corporative, l’accroissement de la compétitivité, la réduction de l’empreinte environnementale, la rétention du personnel, l’attraction de la main-d’œuvre et la réponse aux attentes du gouvernement.

Des conférences PRO Action

Plusieurs conférences seront aussi offertes dans le cadre de la deuxième édition de PRO Action qui se tient en collaboration avec la Fondation Alcoa, Services Québec, la Chambre de commerce et d’industrie du Cœur-du-Québec et Hydro-Québec.

Une première s’est tenu le 11 octobre, à l’Hôtel Montfort, et portait sur l’acceptabilité sociale pour petits et grands projets. La prochaine aura lieu le 12 décembre, à l’Auberge Godefroy, à propos des grands principes du bâtiment durable.

Des mesures pour réduire les coûts énergétiques (6 février), un dîner inspiration du Jour de la Terre (23 avril) et le rôle des MRC et des municipalités dans le développement durable à l’échelle local (date à venir), seront les thèmes des conférences prévues en 2019.

La SADC compensera les émissions de gaz à effet de serre produits par le déplacement des participants aux différentes conférences auprès de Carbone Boréal qui réalise de la plantation d’arbres et un projet de recherche mené par des chercheurs de l’Université du Québec à Chicoutimi.

Poster un Commentaire

avatar