Pascal Montembeault fait face à 170 chefs d’accusation

Photo de Sébastien Lacroix
Par Sébastien Lacroix
Pascal Montembeault fait face à 170 chefs d’accusation
Pascal Montembeault lors de son arrestation

JUSTICE. Les enquêteurs spécialisés en matière d’exploitation sexuelle des enfants sur Internet de la Sûreté du Québec ont poursuivi l’enquête sur Pascal Montembeault suite à son arrestation initiale survenue le 30 août 2017 à Sherbrooke relativement à des crimes sexuels.

L’individu de 39 ans, originaire de Nicolet et résident de Trois-Rivières au moment de son arrestation, est suspecté d’avoir commis des infractions de nature sexuelle envers plusieurs jeunes filles.

Les événements se seraient déroulés entre avril 2014 et août 2017, dans plusieurs régions du Québec. Depuis son arrestation, c’est près de 170 chefs d’accusations qui ont été déposé contre Pascal Montembeault.

Puisque plusieurs victimes ont été identifiées, la structure de gestion des enquêtes sur les crimes en série (GECS), coordonnée par la Sûreté du Québec, a été déployée.

Il s’agit d’une structure de commandement unifié au sein de laquelle les services de police québécois travaillent en partenariat afin d’identifier rapidement les crimes commis par des prédateurs et de procéder à leur arrestation. Cette coordination provinciale permet donc une mise en commun des ressources policières et vise à mieux protéger les victimes.

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Pat G. Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Me notifier des
Pat G.
Guest
Pat G.

Je te souhaite une fois la justice rendu que tu pourrisse dans une prison bien entouré de gens qui ne te veule pas de bien . 😋😎