Parc écomaritime de Nicolet: des terrains qui font la fierté d’une famille

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Parc écomaritime de Nicolet: des terrains qui font la fierté d’une famille
Mme Marguerite St-Onge. (Photo : Marie-Eve Veillette)

NICOLET. L’annonce de la construction du  centre d’interprétation écomaritime, la semaine dernière, avait de quoi faire sourire Mme Marguerite St-Onge et sa famille, jeudi dernier.

La dame, accompagnée d’une de ses filles et de ses petits-fils William et Jacob, était fière de voir que les terrains cédés il y a 25 ans à l’ancienne municipalité de Saint-Jean-Baptiste-de-Nicolet par son époux, le Dr Armand St-Onge, continuaient d’être développés «de si belle façon» tant d’années plus tard.

«Ça fait du bien de voir que le site est préservé et qu’il progresse», a confié en entrevue celle qui s’y rend encore à tous les jours, y compris l’hiver, pour marcher sur la passerelle.

«Papa serait content de voir l’ampleur que ça a pris, renchérit sa fille Claire. C’était un « coup de dés », cette histoire-là, il y a 25 ans.»

Il faut dire que M. St-Onge, aujourd’hui décédé, avait offert à l’époque une subvention de 30 000$ à l’ancienne municipalité de Saint-Jean-Baptiste-de-Nicolet pour permettre la construction de la passerelle, après lui avoir vendu les terrains.

Aujourd’hui, le parc écomaritime de l’Anse-du-Port et sa passerelle sont considérés comme «l’attrait touristique le plus important de la Ville de Nicolet», tel que qualifié par la mairesse Geneviève Dubois, lors de la conférence de presse dévoilant le croquis du centre d’interprétation maritime qui y verra le jour dans les prochains mois.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des