Ouellet a toujours confiance en RER Hydro

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Ouellet a toujours confiance en RER Hydro
Martine Ouellet

La ministre Martine Ouellet estime que les problèmes de liquidité rencontrés par RER Hydro sont temporaires et normaux dans un contexte de démarrage d’entreprise.

Selon elle, la situation devrait se résorber au cours des prochains mois. «Au début, les questions de liquidité sont toujours serrées et c’est probablement ce que l’on a vu sortir dans les médias», note Martine Ouellet.

«C’est une question de temps. Parlez-en avec n’importe quel entrepreneur, les premières années sont difficiles. Ils ont un bon plan d’affaire, d’excellents partenaires et une technologie qui est très intéressante pour le Québec», fait-elle valoir.

D’autant plus que RER fera affaire avec Boeing pour commercialiser son produit. «C’est extraordinaire de s’être qualifié pour que Boeing soit leur «vendeur à l’international». Quand on sait les contacts qu’ils ont dans tous les pays.», fait valoir la ministre des Ressources naturelles.

Elle souligne également la volonté de RER Hydro de travailler avec des partenaires québécois pour ses différentes composantes. «Pour l’alternateur, ils ont travaillé avec PM4 de Boucherville, Alcoa, à Bécancour, pour avoir accès à de l’aluminium liquide. Ils ont réfléchi l’ensemble de leur projet pour maximiser les retombées locales et régionales afin d’en faire un produit québécois vendu sur les marchés internationaux», continue-t-elle.

La ministre s’intéresse à l’utilisation des hydroliennes pour les réseaux non reliés dans le Grand Nord où il y a des centrales au mazout. «Nous pourrions les remplacer en partie ou complètement par des hydroliennes qui ont un facteur d’utilisation de 95% du temps et n’ont aucun impact sur la faune aquatique», souligne-t-elle.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des