On recyclera des pneus à Bécancour

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
On recyclera des pneus à Bécancour
Hélène Major, présidente de la Société Écosource recyclage inc., le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, Daniel Bibeau, directeur Projets, Infrastructures et Environnement à la SPIPB,  et Guy St-Pierre, vice-président d'En+reprendre Bécancour. (Photo : Marie-Eve Veillette)

BÉCANCOUR. Une usine de recyclage de pneus s’installera bientôt dans le Parc industriel et portuaire de Bécancour, aux limites du secteur Sainte-Gertrude. L’investissement de 13 M$ qu’effectuera la Société Écosource recyclage fera naître une usine de 40 000 pieds carrés moderne et écoresponsable.

Le terrain est déjà déboisé et des travaux d’aménagement sont en cours. La structure d’acier sera quant à elle montée vers la fin novembre. L’usine devrait être en fonction dès la fin mars, sinon au début du mois d’avril  2020.

Elle aura pourra traiter entre 25 000 et 30 000 tonnes de matière dès sa première année d’activité, ce qui représente environ trois millions de pneus ordinaires. À plus long terme, elle vise une capacité de production annuelle de 70 000 tonnes. Elle acceptera toutes sortes de pneus: voitures, camions, avions, vélos, motos, VTT, chariots-élévateurs, pneus surdimensionnés (tracteurs, camions miniers, etc.)…

De six à huit camions par jour, au maximum, achemineront la matière première vers l’usine. Le traitement des pneus se fera dès leur arrivée. Il n’y aura pas donc pas d’amas sur le terrain de l’usine. Deux docks accueilleront les pneus, qui seront acheminés directement au déchiqueteur, pour ensuite être revalorisés. «Nous allons fabriquer du paillis de caoutchouc pour l’extérieur et les terrains de jeux, de l’agrégat, des granules, de la poudrette de fine dimension et des produits moulés», mentionne Hélène Major, la présidente d’Écosource recyclage.

Les citoyens pourront déposer leurs pneus usés directement à l’usine, qui mettra à leur disposition deux conteneurs.

Entreprise écoresponsable

La Société Écosource recyclage dotera son usine d’équipement écoresponsable. À ce chapitre, les promoteurs (Hélène Major, Michel Boux et Claude Parent) s’équipera à même leur autre entreprise, à savoir Écosource Canada, qui se spécialise dans la distribution de produits en énergie renouvelable.

«On veut une usine propre, belle et claire. Nous allons installer 400 panneaux solaires [pivotants] sur le terrain et utiliser la domotique pour contrôler les lumières dans l’usine», mentionne Mme Major.

L’usine sera équipée d’un laboratoire de test et de recherche qui lui permettra d’offrir à sa clientèle une belle variété de produits exempts de contaminants.

Usine sécuritaire

Une fois déchiquetés, les pneus seront entreposés dans des conteneurs. Pour limiter les risques d’incendie, un système de vérification des ondes de chaleur sera installé et la température sera prise plusieurs fois par jour. Un système de  gicleur sera également mis en place.

«Quand on pense à usine de recyclage de pneus, on pense souvent à des usines noires ou à des feux, comme celui de Saint-Amable [en 1990]. Ce ne sera pas le cas ici», indique Mme Major.

Une vingtaine d’emplois… et plus

La venue d’Écosource recyclage à Bécancour créera une vingtaine d’emplois. Ce nombre augmentera graduellement,  en fonction du volume de production de l’usine.

Le maire de Bécancour, Jean-Guy Dubois, s’est réjoui de l’implantation de cette usine dans sa Ville: «Ça rentre dans notre palette de couleurs», a-t-il mentionné, rappelant qu’il y a trois ans,  la Ville avait ciblé la technologie environnementale comme axe de développement.  «C’est une question d’équilibre, avec notre immense parc industriel.»

Il s’est aussi dit impressionné de la rapidité avec laquelle s’est concrétisé le projet, grâce au travail d’En+reprendre Bécancour et de l’équipe de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour (SPIPB). «Ç’a commencé il y a moins d’un an. Généralement, ça prend des années! Je pense que c’est un record de voir arriver une entreprise de façon aussi rapide.»

Prochainement, les promoteurs tiendront une rencontre avec les résidents de Sainte-Gertrude pour  expliquer leur projet. Au moment d’écrire ces lignes, la date restait à déterminer.

 

Partager cet article

1
Laisser un commentaire

avatar
1 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
1 Comment authors
Sylvain Lavigne Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Me notifier des
Sylvain Lavigne
Guest
Sylvain Lavigne

Je comprends pas l’emplacement de l’usine qui a nécessité un déboisement agressif alors qu’il y a plein de terrains vacants avec des colonies de gratteaux dans le parc industriel!