On craint pour la sécurité des enfants dans un secteur de Saint-Célestin

Photo de Stéphane Lévesque
Par Stéphane Lévesque
On craint pour la sécurité des enfants dans un secteur de Saint-Célestin
Un poteau qui ne semble pas ralentir la vitesse de certains automobilistes. (Photo : Courtoisie)

FAITS DIVERS. Myra Colbert, une mère de famille demeurant à Saint-Célestin, s’est exprimé récemment sur sa page Facebook concernant de la vitesse excessive des automobilistes dans le secteur de la rue Dufresne. Elle demande à la municipalité d’agir en y installant un dos d’âne.

«C’est un quartier familial. Il y a environ dix enfants en bas âge seulement sur la rue Dufresne. On ajoute à cela les deux garderies en milieu familial, donc 12 enfants supplémentaires! L’an passé, on a parlé au maire de la problématique de la circulation des voitures et du danger pour nos enfants. On a demandé un dos d’âne minimalement, mais je crois que c’est cher et que le gars qui déblaie n’aime pas ça!», déplore Myra Colbert.

«Ils ont pris l’initiative de mettre des «poteaux», mais clairement ça ne fonctionne pas. Ils ont été renversés l’été passé et encore cette année, après seulement une semaine! Clairement, ça démontre une problématique. Comment fait une voiture pour ne pas éviter le poteau? Si ça avait été nos enfants? Ça prend un moyen pour ralentir, voire arrêter les voitures», ajoute-t-elle.

Joint par le Courrier Sud, Raymond Noël, le maire de Saint-Célestin, s’est dit au fait de la situation. «On ne veut cependant pas régler un problème pour en créer un autre avec un dos d’âne. Dans le cas de ce secteur, il semble y avoir un résident qui a un comportement problématique. J’invite les citoyens à faire des plaintes à la Sûreté du Québec ou à communiquer avec la municipalité. On va traiter les plaintes de façon anonyme. On a coeur la sécurité de nos enfants», a tenu à préciser le premier magistrat.

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des