Le gouvernement Legault limite la hausse de la taxe scolaire à 3 %

QUÉBEC — Comme il l’a fait les années dernières, le gouvernement Legault a annoncé vendredi qu’il limiterait la hausse de la taxe scolaire à une moyenne de 3 %.

Québec s’engage d’ailleurs à verser le manque à gagner aux centres de services scolaires, qui se chiffre à 150 millions $.

Le gouvernement a précisé dans un communiqué que le taux de la taxe scolaire passera de 0,09730 $ à 0,09152 $ par tranche de 100 dollars d’évaluation.

Par exemple, un compte de taxe moyen de 355 $ augmentera de 10 $ l’année prochaine. Selon le gouvernement, s’il n’avait pas agi, le montant aurait bondi de 54 $.

Le gouvernement Legault rappelle qu’il verse chaque année 1,8 milliard $ aux centres de services scolaires pour limiter la hausse pour les Québécois et garder la taxe scolaire uniforme dans l’ensemble du Québec.

«Tout en offrant un peu de répit aux familles, nous nous assurons de fournir aux centres de services scolaires les ressources financières nécessaires pour offrir les services qui permettront aux élèves de s’épanouir pleinement», a souligné le ministre de l’Éducation, Bernard Drainville.

Lors des élections de 2022, la Coalition avenir Québec de François Legault avait promis de limiter la hausse des tarifs gouvernementaux à 3 % pour l’ensemble de son mandat.

Ainsi, le ministre des Finances, Eric Girard, avait fait adopter le tout premier projet de loi du gouvernement pour limiter certains tarifs, dont les permis de conduire, l’immatriculation et les tarifs de garderie jusqu’en décembre 2026.

Le gouvernement Legault avait aussi agi pour limiter la taxe scolaire en 2022 et 2023.