Le candidat à la chefferie Pierre Poilievre dénonce la théorie du grand remplacement

Stephanie Taylor, La Presse Canadienne
Le candidat à la chefferie Pierre Poilievre dénonce la théorie du grand remplacement

OTTAWA — Le candidat à la chefferie conservatrice Pierre Poilievre dénonce la théorie du «grand remplacement», qui serait au centre des motivations de l’auteur de la tuerie de masse à Buffalo, dans l’État de New York.

Selon M. Poilievre, ce courant de pensée est «dégoûtant et incite à la haine».

Dans une déclaration écrite envoyée à La Presse Canadienne, celui qui est l’un des favoris dans la course à la direction du Parti conservateur condamne l’attaque qui a fait 10 morts et trois blessés, samedi. Les autorités policières indiquent que c’est un homme blanc armé qui a ouvert le feu dans une épicerie située dans un quartier dont la majorité de la population est noire.

Les forces de l’ordre américaines examinent toujours les publications en ligne du tireur, qui aurait abordé la théorie selon laquelle un complot serait en cours pour diminuer l’influence des personnes blanches dans la société.

Les personnes qui adhèrent à la théorie du «grand remplacement» croient que ce changement de garde serait en cours par la voie de l’immigration. Elles soulignent aussi que les Blancs ont un taux de natalité plus faible que les personnes d’autres origines. Certaines vont jusqu’à dire que ce complot est mené par les Juifs.

M. Poilievre répondait dans sa déclaration à une publication sur Twitter d’un de ses adversaires dans la course conservatrice, Patrick Brown.

M. Brown a rappelé sur Twitter que Pat King, l’un des meneurs du soi-disant «convoi de la liberté» qui a pris d’assaut les rues d’Ottawa en février, a évoqué la théorie du «grand remplacement» par le passé.

Puisque M. Poilievre a appuyé le «convoi de la liberté», M. Brown l’a invité à «condamner ce geste haineux».

«C’est très bas de la part de Patrick Brown de faire ce raccourci — même pour lui, écrit M. Poilievre dans sa déclaration. J’ai soutenu les camionneurs qui ont respecté les lois et manifesté de façon pacifique pour leur liberté, mais j’ai aussi dénoncé les actes des individus qui ont enfreint les lois, qui ont mal agi et qui ont bloqué l’accès à certains lieux essentiels.»

«J’ai aussi condamné Pat King et ses propos désobligeants», a-t-il ajouté.

En réaction aux propos de M. Poilievre, un porte-parole de M. Brown l’a accusé de «faire une déclaration à contrecœur lorsqu’on lui a demandé, plutôt que de crier une dénonciation de toutes les plateformes que vous avez».

«Flirter avec ces éléments dangereux ne rend pas service à la grande majorité des membres du Parti conservateur et nous coûtera les prochaines élections si rien n’est fait», a écrit Chisholm Pothier.

La cheffe conservatrice par intérim, Candice Bergen, a aussi envoyé un communiqué, dans lequel elle qualifie le racisme de répugnant.

«La théorie du complot du « grand remplacement » est soutenue par des racistes et des idiots. Les conservateurs condamnent ce courant de pensée unanimement.»

Mme Bergen ajoute que «même si les Canadiens ont le droit de manifester, ils ne peuvent pas bloquer illégalement ou occuper certains lieux, ni tenir des propos haineux».

— Avec des informations de l’Associated Press

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires