Nouveaux développements domiciliaires à Baie-du-Febvre

Photo de Stéphanie Paradis
Par Stéphanie Paradis
Nouveaux développements domiciliaires à Baie-du-Febvre

BAIE-DU-FEBVRE. La Municipalité de Baie-du-Febvre souhaite, cette année, faire l’acquisition de terrains au coût de 250 000 $ avec, comme objectif, la création de nouveaux développements domiciliaires.

Dans les prochaines années, ce sont environ 45 terrains qui seront rendus disponibles. En ce moment, il est impossible d’acheter un terrain sur le territoire de la municipalité pour s’y construire. On parle en tout, pour l’année 2021, d’un investissement de 750 000 $.

Une partie de ces futures acquisitions de la municipalité se retrouvent sur la rue principale, alors que la seconde est située à l’arrière de la rue Verville et sera accessible par la rue Antonio Élie.

«On a de la demande pour l’achat de terrains pour des constructions résidentielles. On n’était plus en mesure de satisfaire cette demande, car tous nos terrains étaient occupés. Ces acquisitions vont nous permettre d’avoir des terrains disponibles, en principe dès cette année», confirme le maire de Baie-du-Febvre, Claude Lefebvre.

Un second développement domiciliaire devrait voir le jour sur des terrains appartenant déjà à la Municipalité. Ceux-ci sont situés à l’arrière de l’église. La phase I devrait se faire l’an prochain. «On est à l’étape d’étudier la capacité de nos bassins d’eaux usées à recevoir ces eaux supplémentaires. De la phase I résulterait la création d’une quinzaine de terrains, et une phase II permettrait par la suite d’avoir accès à une quinzaine de terrains supplémentaires», mentionne M. Lefebvre.

Ces terrains pourraient potentiellement servir à accueillir des immeubles à logements, le maire de la municipalité confirmant une demande en cette matière également.

«Ce qu’on veut, c’est satisfaire aux demandes que l’on reçoit. On souhaite également qu’il y ait des jeunes familles qui viennent s’installer chez nous. Les terrains, on les vend à un prix moindre, mais avec certaines obligations», souligne M. Lefebvre. En effet, les acheteurs sont notamment dans l’obligation de construire dans un délai de 12 mois après l’achat. Le maire rappelle également que les familles avec de jeunes enfants pourraient avoir droit à une aide financière de la part de la Corporation de développement communautaire, dans le cadre de son Programme d’aide à la famille.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires