Nouveau programme de microcrédit centricois

Par Boris Chassagne | Initiative de journalisme local
Nouveau programme de microcrédit centricois
De droite à gauche, Yvan Béliveau, directeur général de la Caisse Desjardins de Gentilly-Lévrard-Rivière du Chêne, Karine Béliveau, conseillère en entrepreneuriat MECDQ et Kim Côté, directrice générale MECDQ. (Photo : courtoisie)

ÉCONOMIE. Les huit caisses Desjardins du Centre-du-Québec et l’organisme MicroEntreprendre Centre-du-Québec s’associent et lancent le programme Microcrédit Desjardins aux entreprises.

L’objectif est de soutenir les travailleurs autonomes et les petites entreprises qui souhaitent concrétiser leurs projets d’affaires, mais qui ne se qualifient pas auprès des différentes institutions financières.

Les caisses et le Mouvement Desjardins investiront 183 000$ sur quatre ans dans ce partenariat. Le Mouvement Desjardins tout comme MicroEntreprendre ont une longue expérience du microcrédit à l’échelle nationale et le principe a depuis longtemps fait ses preuves dans le domaine du développement international.

Les différentes antennes québécoises de MicroEntreprendre soutiennent depuis près de 20 ans des projets d’entreprises du Québec, précise Kim Côté directrice générale de MicroEntreprendre Centre-du-Québec. Le programme de Desjardins existe depuis près de 15 ans, dit-elle. Fondé en 2019, l’OBNL MicroEntreprendre Centre-du-Québec dispose actuellement d’un capital de 100 000$. La contribution de Desjardins gonflera ses capacités.

La plupart des entrepreneurs frappent à la porte de MicroEntreprendre en sollicitant des prêts de 10 000$, et souvent de moins de 5000$. Ces prêts sont offerts à un taux d’intérêt de 7%. «Les prêts que nous faisons demeurent à risque. Notre rôle principal n’est pas d’émettre des prêts, mais d’accompagner les entrepreneurs», affirme Kim Côté. «On est souvent la dernière clé du trousseau», ajoute Karine Béliveau, conseillère chez MicroEntreprendre. Mme Béliveau a vu passer à son bureau nombre de microentrepreneurs qui lui viennent du monde des microbrasseries, de la coiffure, du remorquage et même en l’agriculture. Elle se félicite du soutien de Desjardins, qui est non seulement un donateur, mais qui a formé des gens à l’interne en microcrédit. «C’est un beau partenariat», dit-elle.

Yvan Béliveau, directeur général de la Caisse Desjardins de Gentilly-Lévrard-Rivière du Chêne et qui parle au nom des huit Caisses Desjardins centricoises, précise par voie de communiqué que «Desjardins offrira à ses prêteurs, un soutien technique et un accompagnement personnalisé. Le programme Microcrédit Desjardins aux entreprises s’intègre dans une démarche globale d’apprentissage du métier d’entrepreneur».

Le programme Microcrédit Desjardins aux entreprises s’adresse aux entrepreneurs de 18 ans et plus qui ont des besoins modestes de financement. À travers ce partenariat, « les caisses Desjardins et MicroEntreprendre Centre-du-Québec agissent ensemble pour stimuler l’entrepreneuriat local, accroître la vitalité économique et contribuer à la création d’emplois ainsi qu’à l’essor de la communauté. »

 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires