Nicolet-Yamaska: les projets à venir dans vos municipalités

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix

INFRASTRUCTURES. Un simple tour d’horizon des municipalités de Nicolet-Yamaska nous permet de constater qu’il y a beaucoup de pain sur la planche au cours de la prochaine année.

À commencer par Nicolet, où le conseil prévoit une année faste en ce qui a trait aux investissements. Les principaux projets sont la construction d’un entrepôt pour les travaux publics, le pavage d’une section du rang du Pays-Brûlé, la construction de trottoirs sur le boulevard Louis-Fréchette et l’installation d’un suppresseur dans le rang du Grand-St-Esprit.

À cela s’ajoutent le début du processus de remplacement des vieux compteurs d’eau par des équipements à onde radio, le remplacement des bandes et des baies vitrées à l’aréna, l’aménagement d’une patinoire extérieure et le réaménagement des terrains de soccer.

Un projet très attendu à Sainte-Monique pourrait bientôt voir le jour, soit la construction de l’usine de filtration. Des études géotechniques ont été commandées pour vérifier que le site peut fonctionner avant de procéder aux études préliminaires et aux plans et devis. Il y a aussi tout le réseau d’égout qui sera à remplacer ou à réhabiliter. Des plans et devis pour un développement domiciliaire derrière l’ancien CLSC doivent aussi être réalisés.

La municipalité de Saint-Léonard-d’Aston investira quant à elle sur la réfection de la route Bureau et du pavage sur le rang du Petit-St-Esprit. Le cas de l’Hôtel de Ville sera aussi analysé afin de voir s’il sera rénové, s’il vaut mieux en construire un nouveau ou procéder à un agrandissement de la bibliothèque.

À Grand-Saint-Esprit, on compte prolonger le réseau d’aqueduc de la rue Principale sur six kilomètres, en plus d’ouvrir une rue sur 800 mètres afin d’accueillir un développement résidentiel d’une trentaine de maisons. Le changement de tous les modules au parc de jeux est aussi au menu.

Du côté de Sainte-Perpétue, les efforts seront mis sur les rangs Ste-Anne, St-Charles et St-Émond et de la route Bureau. La Municipalité doit aussi faire un blitz publicitaire pour relancer la vente des terrains domiciliaires.

Sainte-Eulalie compte procéder à la réfection des conduites d’eau et d’égout de la rue des Bouleaux. Des poteaux d’Hydro-Québec, au coin des Érables et des Bouleaux, doivent aussi être déplacés puisqu’ils nuisent à la visibilité et ont déjà causé des accidents sérieux.

Du côté de Saint-Célestin Village, la réfection de la conduite d’égout pluvial et des travaux de voirie sont prévus sur la rue Arpin, en plus des travaux de rénovation au garage municipal, l’amélioration du site de collecte des résidus verts et l’ajout d’un conteneur pour la collecte des matériaux de construction. Le projet de patinoire couverte, qui a fait l’objet d’une annonce en février 2014, devrait aussi se concrétiser.

Pour ce qui est de la Paroisse de Saint-Célestin, on compte continuer les investissements massifs des dernières années sur la réfection des routes. Les efforts seront consentis cette fois sur l’ancienne route 155 (rang Saint-Joseph), sur une distance d’environ 1,5 à 2 km.

Le conseil de bande d’Odanak envisage quant à lui d’amener les aqueducs et les égouts sur une douzaine de terrains situés sur la rue Mgezo, derrière les résidences de l’Institution Kiuna, afin de prévoir les besoins futurs.

Aston-Jonction souhaite compléter la réfection de la rue Vigneault. Baie-du-Febvre compte paver le Chemin du Pays-Brûlé et raccorder l’égout sanitaire de la rue de l’Église, tandis que Saint-Elphège veut refaire le rang du Bassin sur un peu plus de trois kilomètres.

À La Visitation, on espère pouvoir recevoir la subvention pour procéder à la réfection d’une partie du rang de la Grande Plaine, de la limite de Nicolet-Sud à la route des Pins, soit une route qui s’est affaissée à certains endroits en raison du sol glaiseux.

Saint-Zéphirin travaille sur un projet de réfection de sa patinoire qui devrait être présenté au Pacte rural.

À d’autres endroits, comme à Saint-François-du-Lac, on est à compléter le Plan d’intervention et on ne peut encore déterminer de projets précis. Tandis que du côté de Pierreville, la démolition de l’église Saint-Thomas pourrait faire place à un nouveau projet.

Certaines municipalités sont en train de payer pour des projets réalisés dans les dernières années. C’est le cas de Saint-Wenceslas, par exemple, où l’on a complété le pavage du réseau routier il y a deux ans.

Il faudra aussi surveiller les projets régionaux que compte réaliser la MRC de Nicolet-Yamaska. Ce mandat fera d’ailleurs partie des tâches du nouvel ingénieur qui vient d’être embauché.

 

Pour ne rien manquer, suivez-nous sur Facebook!

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des