Nicolet-Yamaska amorce l’implantation de son réseau de bornes de recharge électrique

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Nicolet-Yamaska amorce l’implantation de son réseau de bornes de recharge électrique
Le maire de Saint-Léonard-d’Aston, Laurent Marcotte, en compagnie de la préfète de la MRC de Nicolet-Yamaska, Geneviève Dubois. (Photo : (Photo Marie-Eve Veillette))

NICOLET-YAMASKA. D’ici la fin de l’automne, toutes les municipalités de la MRC de Nicolet-Yamaska seront dotées de bornes de recharge pour véhicules électriques. En effet, 15 nouvelles bornes s’ajouteront à celles déjà existantes sur le territoire.

L’implantation de ces bornes a débuté il y a quelques semaines. Baie-du-Febvre, Grand-Saint-Esprit et Saint-Léonard-d’Aston ont été les premières à les recevoir.

Pour faire l’achat de ces nouveaux équipements, la MRC a reçu une contribution financière de 50 000$ du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation dans le cadre du soutien à la coopération intermunicipale du Fonds des régions et ruralité. Il s’agit de bornes de recharge de niveau 2 dont la recharge est de 1$ l’heure.

Selon le souhait de la MRC, elles seront  intégrées au Circuit électrique d’Hydro-Québec, qui est le plus grand réseau de recharge électrique dans la province. « Ils  ont un service clé en main pour les utilisateurs. Aussi, l’emplacement de toutes les bornes de recharge est cartographié et accessible avec une application cellulaire ou via le www.lecircuitelectriquecom », mentionne la préfète de la MRC de Nicolet-Yamaska, Geneviève Dubois.

L’installation du réseau sur le territoire de Nicolet-Yamaska fait partie de la démarche de mobilité durable entreprise par la MRC, une priorité identifiée dans son Plan de transition écologique (PTE). « On souhaite offrir toutes sortes d’alternatives aux citoyens et aux visiteurs et réduire nos émissions de gaz à effet de serre. La voiture électrique cadre avec cela, tout comme notre projet cadre avec la volonté gouvernementale de favoriser l’électrification des transports « , souligne la préfète.

Par ailleurs, la MRC croit qu’un tel réseau facilitera l’accueil touristique sur l’ensemble de son territoire, devenant ainsi plus accessible aux électromobilistes.

Le maire de Saint-Léonard-d’Aston, Laurent Marcotte, perçoit ce projet d’un œil très favorable. « On voulait faire partie du circuit. On sait que plus ça va, plus les gens se promènent avec un véhicule électrique », dit-il. Dans sa municipalité, la borne est installée dans le vaste stationnement du bureau municipal (444 rue de l’Exposition); un endroit stratégique. « Pendant la recharge, les gens peuvent profiter du beau parc situé juste en face  ou encore découvrir notre belle rue principale et tous les services à proximité. C’était parfait pour une première borne. Qui sait, peut-être qu’avec la demande, il y en aura d’autres à venir… »

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires