Nicolet: une touche verte dans chaque projet

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Nicolet: une touche verte dans chaque projet
À l'avant-plan: Geneviève Dubois, mairesse de Nicolet. Derrière: Isabelle Demers du service d'aménagement du territoire et de l'urbanisme durable, Sébastien Turgeon, agent de communication, et Jérôme Gagnon, agent de développement durable. (Photo : Marie-Eve Veillette)

NICOLET. En 2019, la Ville de Nicolet est devenue la toute première ville du Québec à réduire d’au moins 20% ses émissions de gaz à effet de serre. Le bulletin reçu indiquait même un score de 20,9%, faisant la fierté de l’administration municipale.

On le devine: celle-ci n’a pas lésiné, ces dernières années, sur les moyens à mettre en œuvre pour atteindre cet ambitieux objectif qu’elle s’était fixé en 2012, alors que la Ville était en pleine croissance démographique. Cela signifiait l’émission potentielle de davantage de GES…

Gardant le cap sur son objectif, elle a mis en place de nombreuses initiatives durables et réalisé plusieurs investissements dans des bâtiments, son parc de véhicules, son éclairage public et sa gestion de l’eau et des déchets municipaux. Aujourd’hui, Nicolet est un modèle en matière de virage vert.

«Chez nous, on mène constamment de petites actions dans cette perspective. On n’attend pas le projet WOW qui nous mettra sur la carte mondialement. Nos petites actions ont de l’impact et sont à la portée de plusieurs petites municipalités», souligne la mairesse Geneviève Dubois, qui multiplie d’ailleurs les conférences aux quatre coins du Québec pour en parler.

Chaque projet a maintenant une touche environnementale: «On utilise la technique du petit pas», révèle Jérôme Gagnon, agent de développement à la Ville de Nicolet. Et ça marche, puisqu’un effet d’entraînement se fait sentir. «De plus en plus d’actions sont portées par les citoyens, se réjouit-il. Par contre, tout le monde n’est pas rendu au même niveau, et c’est normal. On voit nos actions comme de la sensibilisation à long terme. On est persuadé que tranquillement, les gens s’adapteront.»

Une ville innovante

Pour réduire son empreinte écologique, la Ville de Nicolet n’hésite pas à explorer de nouvelles avenues. Par exemple, elle prend actuellement part à un projet-pilote visant à électrifier les camionnettes de son service des Travaux publics, en plus de faire du monitoring sur certains camions-outils spécialisés (rétrocaveuses, camions-flèches, etc.) dans le but de définir les besoins de ces véhicules, si jamais la ville voulait les électrifier, eux aussi.

Pour la Ville, il s’agit d’un deuxième projet-pilote en lien avec des véhicules électriques, le premier étant le projet SAUVéR, qui visait à tester un système de d’autopartage de voitures électriques en région. «Le projet a fait ses preuves. On partage maintenant nos deux voitures électriques avec les citoyens après les heures de travail et la fin de semaine», souligne la mairesse.

Le transport étant un enjeu important, la Ville a aussi mis en place un stationnement écoresponsable auquel elle a ajouté des arbres et de la verdure, de l’éclairage intelligent et un système de récupération d’eau de pluie, dans une perspective de réduction d’îlots de chaleur.

Enfin, n’ayant pas de système de transport en commun en place, elle souhaite optimiser le transport collectif sur son territoire en mettant à profit tous les types de véhicules qui s’y trouvent, en plus de favoriser le transport actif (marche, vélo). C’est son défi de la prochaine année. «On y tient, parce que ce n’est pas vrai que l’auto va demeurer roi et maître chez nous!», exprime la mairesse.

 

D’autres initiatives nicolétaines

Réduction de GES

– Subventions pour l’installation de bornes électriques

– Conversion à l’électricité de la centrale d’eau

– Remplacement des gaz réfrigérants de l’aréna Pierre-Provencher

– Plantation d’arbres le long du boulevard Louis-Fréchette (artère commerciale)

– Ajout d’arbres dans certains parcs

Transport actif

– Ajout de bollards pour favoriser le transport actif

– Trottibus

– Prolongement de la piste cyclable

Efficacité énergétique

– Hôtel de ville et bibliothèque 60% moins énergivore (isolation, toit blanc, éclairage au DEL, etc.)

Développement

– Grille d’analyse pour accompagner les promoteurs domiciliaires (critères de développement durable à respecter: plus d’arbres, rues moins larges, récupération d’eau de pluie, bornes électriques, etc.)

– Crédit de taxes aux citoyens pour bâtiment écoénergétique (certifié Novo Climat –  jusqu’à 12 500$ sur cinq ans)

– Moins d’étalement urbain

Protection de l’eau

– Membre de la Communauté bleue

– Relevé des installations septiques

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des