Neuf chefs d’agressions sexuelles pour l’agresseur à moto

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Neuf chefs d’agressions sexuelles pour l’agresseur à moto
La scène a été captée par le réalisateur David Leblanc. (Photo : Viméo - Dleblanc80)

JUSTICE. L’homme de 58 ans de Nicolet qui a agressé des femmes alors qu’il était au volant de sa motocyclette a été formellement accusé, jeudi, au palais de Justice de Trois-Rivières.

André St-Cyr a été formellement accusé d’agressions sexuelles sur neuf femmes différentes pour des événements survenus entre le 1er mai 2017 et le 29 mai 2018.

L’individu utilisait toujours le même stratagème. Il abordait des femmes pour leur demander des indications routières. Il faisait semblant de ne pas comprendre pour s’approcher d’elles pour ensuite feindre de perdre l’équilibre pour toucher les seins de ses victimes. Parmi celles-ci se trouvait une mineure âgée de 16 ans.

La cause d’André St-Cyr a été reportée au 10 juillet. Il a pu reprendre sa liberté, mais devra respecter plusieurs conditions, dont celle de ne pas se rendre au centre-ville de Trois-Rivières et ne pas entrer en contact avec les victimes.

S’il cachait son visage à son arrivée au palais de Justice, il s’est adressé aux médias après sa comparution. Des images qui ont été diffusées sur LCN. «Je tiens à m’excuser auprès des victimes, des parents des victimes, de leur entourage, de leurs chums, de mes compagnons de travail, de ma famille et de tout mon entourage. Je sais bien que ce n’est pas la fin du monde ce que j’ai fait, mais ce n’est pas correct. Je le sais, mais je m’excuse beaucoup à tout le monde. De tout ce que j’ai fait. Puis, c’est la seule affaire que j’ai faite de mauvais dans ma vie. Je devrais être correct j’espère, hein? J’espère le monde va encore me faire confiance», a-t-il déclaré devant les caméras de TVA Nouvelles, avant de répondre «on verra» quand la journaliste Émilie Vallée lui a demandé s’il plaidera coupable.

Rappelons que c’est le réalisateur David Leblanc qui a capté la scène et qui a diffusé une vidéo sur la chaîne Viméo qui aura permis d’identifier l’agresseur et de recenser de nouvelles victimes. Il a par la suite été arrêté par la Direction de la police de Trois-Rivières, mercredi après-midi.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des