Mobilisation pour conserver le quart de nuit à l’urgence de Fortierville

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Mobilisation pour conserver le quart de nuit à l’urgence de Fortierville
Le CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec envisage de mettre fin au quart de nuit à l'urgence de Fortierville. (Photo : (Photo Archives - Audrey Leblanc))

FORTIERVILLE. La possibilité de mettre fin au quart de nuit au CLSC de Fortierville fait craindre le pire du côté de la MRC de Bécancour, où on organise déjà un mouvement d’opposition.

C’est que ce scénario, qui est envisagé par le Centre intégré universitaire de santé et des services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie et du Centre-du-Québec, est suffisamment avancé pour circuler au sein du personnel de l’établissement.

Une décision à ce sujet devrait être prise d’ici le printemps et des consultations devraient se tenir au préalable, mais déjà, le milieu se mobilise pour ne pas perdre ce service.

«C’est certain qu’ils vont me trouver sur leur chemin, avertit le préfet de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais. On a déjà contacté le bureau du député et on ira jusqu’au ministre s’il le faut. Comme préfet, c’est un service à ne pas perdre. On commence par alerter la population et on est convaincu que les gens seront derrière nous.»

«Je ne veux pas avoir une mort sur la conscience.»

-Mario Lyonnais

Celui-ci s’oppose farouchement à cette éventualité. Parce que, peu importe le ratio de patients qui sont rencontrés durant la nuit par les médecins, il plaide que la présence de l’urgence est une question de vie ou de mort dans certains cas. «C’est une question de survie, lance-t-il. Je ne veux pas avoir une mort sur la conscience. S’il y en a un, ce sera de leur responsabilité.»

C’est que le secteur desservi par l’urgence de Fortierville se retrouverait à une heure de route des centres hospitaliers de Trois-Rivières et d’Arthabaska. «Il n’y a qu’une ambulance dans le coin et elle est postée à Sainte-Sophie. Si ça prend une heure aller, une heure revenir et une heure nettoyer l’ambulance, on perdrait le service pour trois heures quand il y aurait un appel», indique-t-il.

Rien d’arrêter

Du côté du CIUSSS, on assure qu’il n’y a aucune décision qui a été prise pour le moment et qu’on est toujours en mode «évaluation».

«Nous voulons constamment améliorer le service pour assurer un meilleur accès à un médecin. Nous sommes à regarder le meilleur scénario et je mentirais si je disais que celui-ci n’est pas envisagé», admet le porte-parole, Guillaume Cliche.

«Nous prenons note des types de consultations qui s’y fait, mais c’est certain que nous ne mettrons pas la sécurité des gens en péril, assure-t-il. À ce stade-ci, nous sommes à évaluer les différents scénarios.»

Partager cet article

5
Laisser un commentaire

avatar
5 Comment threads
0 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
5 Comment authors
Réal PilotedaniellelabrecheClaude MorissetteMaryseJean-Sébastien Demers Recent comment authors
  S'inscrire  
newest oldest most voted
Me notifier des
Jean-Sébastien Demers
Guest
Jean-Sébastien Demers

On vient d’investir dans le bâtiment, ce serait stupide de réduire l’offre de service. Cette urgence est rapide et nécessaire. Les gens de la région l’apprécie énormément. Les ratios de patients vue par les médecins est peut-etre moins bon , mais le temps de attentes est vraiment plus court que dans les hôpitaux. Il devrait sens inspiré plus tôt que de le fermer la nuit.

Maryse
Guest
Maryse

On a bien essayer de rester à Fortierville mais notre médecin est parti et personne n’a voulu nous prendre, ils nous ont relocaliser à Plessisville grrrrrr

Claude Morissette
Guest
Claude Morissette

Je ne suis plus de la Rive Sud de Trois-Rivières, mais étant natif de Ste Sophie de Lévrard, je conçois très mal vivre dans une région ou il n aurait aucun service de support dans un rayon d’une heure de chez moi….ce serait assez pour ne pas m’y établir, encore moins pour mes vieux jours… Il est inconcevable de laisser sur la carte un trou béant comme celui la . On est en 2018 ????

daniellelabreche
Guest
daniellelabreche

pas daccordon a juste ca le clsc a fortier ville sont meilleur que les hopitaux et y sont gentil et ont toujours le sourire on devrrait faire une pétiton aller stp

Réal Pilote
Guest
Réal Pilote

Déplacer des ressources inutiles de nuit pour un meilleur service de jour. Voilà l’enjeu.

Au quart de nuit;
il n’y a pas de services de radio, pas de labo, etc;
est perçue à tort comme une urgence d’hôpital;
crée un faux sentiment de sécurité;
voit 1,5 à 2 patients.
De ces patients, ceux en détresses, finiront de toute façon en ambulance vers une urgence d’hôpital.
L’ambulance est la manière la plus rapide donc plus efficace.
Il y a plus qu’une ambulance qui peut intervenir en même temps.