Milkomax perce le marché japonais

Photo de Rédaction - Le Courrier Sud
Par Rédaction - Le Courrier Sud
Milkomax perce le marché japonais
De gauche à droite: Jocelyn Lemay, Seshimo Yosuke, Minoru Yamagishi, Yasuhiro Sakuraba, Masakazu Yanagiya et Stéphane Aubut. (Photo : courtoisie)

SAINTE-MONIQUE. L’entreprise Milkomax vient de franchir une étape importante dans la commercialisation de son robot de traite automatisée destiné à la production laitière en stabulation entravée. Elle vient effectivement de vendre un tout premier robot au Japon.

«Le Japon est très intéressé par cette innovation québécoise, affirme Jocelyn Lemay, directeur de territoire et responsable de l’exportation pour l’entreprise Milkomax. En effet, leur marché de production laitière ressemble beaucoup au marché québécois et ontarien. Le Japon compte environ 15 000 fermes laitières, dont près de 70% sont en stabulation entravée.»

D’après Nathalie Lauzier, directrice générale de Milkomax, cette nouvelle est très positive pour l’industrie laitière québécoise. «Milkomax est déjà bien implantée au Québec avec près de 100 robots en opération. Au-delà des emplois créés et des retombées économiques locales, l’ouverture de ce nouveau marché permettra à Milkomax de continuer sa croissance et favorisera le développement de produits toujours mieux adaptés aux besoins des producteurs laitiers du Québec. »

L’entreprise Pure Line Co., LTD., un important distributeur d’équipements agricoles dont le réseau compte 13 concessionnaires japonais, assurera l’installation et l’assistance technique des robots de traite de Milkomax. Cette entreprise importe déjà du Québec, dont plusieurs produits de la compagnie Rovibec.

Rappelons que Milkomax est le seul fabricant canadien de robots de traite et le seul manufacturier au niveau mondial dans le domaine de la traite automatisée pour la production laitière en stabulation entravée.

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des