Martine Pepin veut rétablir les liens avec la Rive-Sud

Martine Pepin veut rétablir les liens avec la Rive-Sud

Martine Pepin lors du début de la campagne.

ÉLECTIONS. Après avoir officiellement déposé son bulletin de candidature à l’Hôtel de Ville de Bécancour, Martine Pepin a fait une première intervention en développement économique.

Elle a réitéré son intention de redéfinir le partenariat avec IDÉ Trois-Rivières et tendu la main à ses voisins de la Rive-sud, en offrant à Nicolet et les autres villes limitrophes l’opportunité de faire partie de ce nouveau partenariat.

Elle souhaite également rétablir les ponts avec la MRC de Bécancour et le Centre-du-Québec, des liens qui, à son avis, ce sont légèrement effrités au cours des quatre dernières années sous le règne de Jean-Guy Dubois qui semblait prôner davantage des liens avec Trois-Rivières. À son avis, Bécancour doit assumer un leadership régional et rassembleur.

La candidate entend aussi revoir le projet d’incubateur en technologies vertes sur lequel le conseil municipal a annoncé un règlement d’emprunt de 5,1M$. Sans pour autant promettre de l’annuler, elle entend le réévaluer. Elle se questionne sur la capacité de payer des contribuables, la demande réelle pour la location d’espaces et les connaissances techniques dont dispose la Ville pour agir comme promoteur.

La candidate à la mairie croit que le mot «incubateur» fait partie de l’ancienne génération et que les «Hubs» sont de la nouvelle. Elle entend d’ailleurs emtamer des discussions avec le maire de Shawinigan pour s’inspirer de son Digihub. «Peut-être que le Hub sera en technologies vertes», a-t-elle admis.