Marc-Antoine Pépin terminera la saison à Shawinigan

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Marc-Antoine Pépin terminera la saison à Shawinigan

HOCKEY. Marc-Antoine Pépin, rappelé par les Cataractes à la période des Fêtes, a reçu la confirmation qu’il terminera la campagne à Shawinigan et qu’il ne sera pas de retour avec les Filons du Cégep de Thetford Mines.

Après avoir disputé un match en début de saison avec le Phoenix de Sherbrooke, le patineur originaire de Bécancour a été échangé aux Cataractes lors de la dernière période de transactions. L’arrière de 17 ans a depuis disputé sept rencontres avec sa nouvelle formation, récoltant trois points au passage.

Plusieurs changements ont été effectués en défensive chez les Cataractes, alors que les défenseurs Marc-Antoine Pépin, Félix Tremblay, Pierre-Olivier Bourgeois ainsi que le gardien Justin Blanchette ont pris la route de la cité de l’Énergie.

«Il est l’exemple parfait du joueur qui se développe sur le tard.»

«On voulait ajouter des habiletés à notre groupe de défenseurs. Pépin et Bourgeois possèdent des habiletés offensives et un coup de patin supérieur à la moyenne pour leur gabarit. Quant à Tremblay, c’est un projet intéressant. Il est fort physiquement et possède des bonnes aptitudes défensives. Il aura besoin de jouer pour retrouver son plein potentiel. Puis, devant le filet, on espère que Blanchette soit une addition positive à l’équipe. C’est à lui de nous démontrer comment il peut nous aider», mentionne le directeur général des Cataractes, Martin Mondou, sur le site Web des Cataractes.

Auparavant, le joueur évoluait au niveau collégial, en Division 1, avec les Filons du Cégep de Thetford Mines. Il avait récolté 12 points en 22 rencontres en plus de s’avérer un leader à la ligne bleue. L’entraîneur-chef des Filons, Nicolas Boucher, n’avait que de bons mots pour le défenseur de 6 pieds 2 pouces. «Marc-Antoine est arrivé ici avec de belles habiletés et le fait d’évoluer avec des joueurs de 17 à 20 ans, dans un environnement structuré, lui a permis de connaître une belle progression», mentionne Boucher dans un communiqué diffusé sur Le Courrier de Frontenac. «Il est l’exemple parfait du joueur qui se développe sur le tard. C’est un jeune homme qui a une belle intelligence sociale, il s’intègre bien et il est plaisant à côtoyer au quotidien», signale l’entraîneur sur le site Web des Filons.

Le Cégep de Thetford se targue d’être en voie de devenir une véritable alternative au développement pour les joueurs de hockey. Le rappel de Marc-Antoine Pépin s’inscrit d’ailleurs à la suite de plusieurs autres joueurs des Filons qui ont gradué depuis l’an dernier, dont Justin Perron et Patrick Johnston dans la NCAA, Thomas Sigouin dans la LHJMQ, sans oublier Alexandre Roy qui a été rappelé pour quelques rencontres cette saison par les Tigres de Victoriaville.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des