Les lockoutés d’ABI manifesteront devant l’Assemblée nationale

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Les lockoutés d’ABI manifesteront devant l’Assemblée nationale
Le lock-out a été déclenché le 11 janvier dernier.

CONFLIT. Des lockoutés de l’aluminerie de Bécancour se rendront mercredi matin devant l’Assemblée nationale pour demander au gouvernement d’intervenir en vue d’une reprise des négociations. Une motion en ce sens, déposée par le député de Gouin, sera débattue par les parlementaires vers 11h.

Près d’un mois après avoir été mis en lockout, les employés se questionnent toujours sur les vrais motifs de l’employeur, alors que l’arrêt de deux tiers des cuves représente des coûts plus importants pour celui-ci que tout ce qui faisait l’objet de discussions lors des négociations.

Ils rappellent que les propriétaires de l’aluminerie, Alcoa et Rio Tinto, bénéficient de tarifs d’électricité avantageux en contrepartie des emplois créés et sont régulièrement en demande pour améliorer davantage ces conditions d’exploitation.

Le convoi prendra le départ pour Québec vers 8h30 demain. Tout de suite après le dépôt de la motion, soit vers 11h15, on prévoit des allocutions devant les manifestants. Clément Masse, président de la section locale 9700 des Métallos, Alain Croteau, directeur québécois du Syndicat des Métallos, et Daniel Boyer, président de la FTQ, prendront la parole.

Les députés Gabriel Nadeau Dubois de Québec solidaire et Guy Leclair du Parti québécois devraient aussi s’adresser aux manifestants lorsque la motion aura été débattue.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des