LNHB: l’Optimize Skills repêchera au quatrième rang

Photo de Jonathan Cossette
Par Jonathan Cossette
LNHB: l’Optimize Skills repêchera au quatrième rang
Samuel Fortier (Photo : courtoisie)

SAINT-LÉONARD-D’ASTON. Voilà plusieurs mois déjà que Samuel Fortier s’est porté acquéreur d’une concession de la Ligue nationale de hockey balle (LNHB). Le Princevillois n’a toujours pas pu savourer le premier match de son équipe en raison de la pandémie, mais cette situation pourrait bientôt se régler.

En effet, la LNHB espère pouvoir lancer ses activités dans les semaines à venir, elle qui est encore sous l’emprise des règles sanitaires entraînées par la COVID-19.

«On a vraiment hâte de pouvoir jouer. On va mettre en place une équipe de qualité, professionnelle, et on veut offrir une expérience professionnelle», lance le propriétaire de l’Optimize Skills de Saint-Léonard-d’Aston.

«On veut faire de nos matchs locaux de beaux évènements familiaux. On veut vraiment mettre de l’ambiance avant le match, pendant le match et après le match. On a une belle terrasse, on veut mettre des estrades tout le tour de la surface de jeu et offrir un spectacle, amener des artistes connus et faire de nos matchs une sortie familiale.»

La LNHB a tout récemment procédé à sa loterie de repêchage amateur et l’Optimize Skills a hérité du quatrième rang total.

«On aurait tellement aimé faire notre premier repêchage officiel en personne, dans une salle de spectacle, mais on est dans l’incertitude pour le moment. J’ai moi-même été impliqué à la fondation de la ligue et ça va vraiment être un bon spectacle. Chose certaine, on va tout faire pour pouvoir jouer cet été», ajoute M. Fortier.

«De notre côté, je joue pour l’équipe du Québec et pour Équipe Canada depuis dix ans alors je connais les joueurs élites qui seront éligibles au repêchage. J’ai participé à assez de tournois «Open» pour apprendre à connaître les gars alors on va mettre sur pied la meilleure équipe possible. On peut se vanter, au Québec, d’avoir les meilleurs joueurs de dekhockey parce qu’on est en avance sur les autres provinces. La preuve, tous les joueurs qui forment Équipe Canada sont des Québécois. C’est pour ça que les gens vont vraiment voir de bons joueurs sur le terrain.»

Faisant lui-même partie des meilleurs joueurs au pays, l’ancien attaquant des Estacades de Trois-Rivières (Midget AAA) et du Junior de Montréal (LHJMQ) ne sait pas encore s’il pourra faire partie de la formation.

«Je vieillis et je dois voir mon médecin bientôt», confie-t-il. «C’est sûr que j’aimerais jouer et lorsque j’ai acquis la concession, c’était pour jouer. Maintenant, il faut savoir que si je joue, mon directeur général doit me repêcher au deuxième tour.»

Celui qui vient tout juste d’avoir 30 ans a remporté des championnats du monde de dekhockey avec Équipe Canada, notamment en Autriche et en République tchèque. Rappelons que la ligue comptera 12 équipes, soit Anjou, Boucherville, Granby, Joliette, Lévis, McMasterville, Mirabel, Québec, Saint-Léonard-D’Aston, Sherbrooke, Trois-Rivières et Victoriaville.

«Si vous regardez la liste des équipes, nous sommes un de plus petits endroits sinon le plus petit du lot, mais ça ne change rien. J’ai joué au hockey senior pendant huit à Saint-Léonard-d’Aston et il y a ici un fort engouement pour le hockey. C’est devenu ma municipalité d’adoption!»

«Dans le meilleur des mondes, on va réussir à attirer 500 spectateurs par match lorsque la COVID-19 sera dernière nous. On va en avoir de l’action à nos matchs!», conclut-il.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires