L’Express se complique la vie

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
L’Express se complique la vie
La troupe de Jean-Yves Doucet devra retrouver le chemin de la victoire. (Photo : Sébastien Lacroix)

SAINT-LÉONARD. L’équipe hôtesse a chèrement vendu sa peau, jeudi, au Championnat canadien de balle rapide U23, mais se réveille ce matin en eaux troubles. Avec une fiche de deux victoires et quatre défaites, l’Express de Saint-Léonard-d’Aston aura fort à faire pour répéter ses exploits de 2013, où ils avaient remporté les grands honneurs devant leurs partisans!

Lors du premier match de la journée, en début d’après-midi, les représentants du Québec ont pris les devants 3 à 1 en quatrième manche, mais ça n’a pas été suffisant. Ils ont ensuite concédé trois points à leur retour en défensive pour finalement s’incliner 4 à 3 contre les Mastodons de East Hants (Nouvelle-Écosse).

En début de soirée, l’Express a subi le même sort en subissant une autre défaite crève-cœur. Les locaux ont pris les devants dès la manche initiale, avant de creuser l’écart en inscrivant un deuxième point en troisième manche.

La cinquième manche a toutefois été fatale pour Saint-Léonard-d’Aston, alors que le Hops de Tavistock (Ontario 2) a inscrit quatre points. L’Express a ensuite tenté une remontée en septième manche, mais n’a pu inscrire plus qu’un point pour s’incliner 4 à 3.

Actuellement en cinquième place, l’Express (2-4-0) aurait grand besoin d’un gain, ce vendredi soir (18h30) contre les Selects d’Owens Sound (Ontario 3) qui les devancent au classement avec une fiche de trois victoires et deux défaites et deux matchs à disputer.

On devra aussi surveiller les matchs des Hops de Tavistock (Ontario 2) qui sont à égalité en cinquième place avec un dossier de 2-3 et également deux matchs à disputer.

Rappelons que les positions 5 et 6 – où pourrait se classer L’Express – devront disputer un match contre les équipes qui auront perdu leur premier affrontement en match entre la 1er et la 4e place, ou la 2e et la 3e place et n’auront plus de marge de manœuvre par la suite.

Ayant habitué ses fans de performances exceptionnelles sous la pression, l’Express Québec ne se laissera sans doute pas démonter par la situation dans laquelle elle se retrouve! Ils seront de retour, ce soir, au stade Jean-Yves Doucet.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des