Lévesque vous salue – édition spéciale Festival du blé d’Inde

Photo de Stéphane Lévesque
Par Stéphane Lévesque
Lévesque vous salue – édition spéciale Festival du blé d’Inde

En tant que photographe de l’évènement, j’ai participé au Festival du blé d’Inde de Saint-Célestin. Une belle occasion pour constater, à nouveau, le travail colossal des 140 bénévoles impliqués. Bravo à Danny Bourque et toute son équipe, je lève à chacun d’entre vous mon chapeau.

Du côté balle-molle, supervisé par Miguel Bergeron de Saint-Grégoire, j’ai pu entendre un jeune annonceur en la personne de Tommy Houle. Le fils de Jean-François Houle de Saint-Célestin a du talent. Une belle relève pour l’inoubliable voix des Expos Jacques Doucet? Qui sait!

L’athlétique Isabelle Lemay qui me confiait toujours jouer à la ringuette était présente pour assister aux exploits de ses enfants Naomie et Marc-Anthony au volleyball et à la balle-molle. En compagnie d’Éva, sa plus jeune qui se distingue au soccer, elle a pu voir de nombreuses parties excitantes. Rappelons qu’Isabelle Lemay a déjà joué pour l’équipe féminine de hockey des Patriotes de l’UQTR. À quand un retour du hockey universitaire pour les femmes à Trois-Rivières?

Au volleyball, Benoit Lafond, l’ancien Broncos et joueur du Rouge et Or de l’Université Laval a remporté les grands honneurs avec de «vieux» amis de Saint-Célestin. Il s’agit pour eux d’une occasion festive et sportive de renouer en présence de leurs enfants qui les ont encouragés sans relâche. Des mamans d’athlètes étaient même présentes. Salutations aux dynamiques Aline Bergeron, Patricia Bouverette et Louise Desfossés.

Katherine Bergeron, elle aussi une ancienne Broncos de l’école la Découverte, s’est distinguée à la balle-molle. En remportant la victoire avec ses coéquipiers, elle a tenu à remercier Jean-Yves Doucet qui lui a tout appris côté balle. «Tout lui revient!».

Du côté de la course à pied, le Festival du blé d’Inde a fait les choses en grand. Félicitations à Olivier Lemire, au président d’honneur Frédéric Beaulieu et aux nombreux bénévoles. Au niveau des participants, je me permets une mention spéciale à Sandra St-Amour qui «entraine» son conjoint Guy Véronneau et ses quatre enfants (Maxim, Vincent, David et Léa) dans sa passion pour ce sport.

Toujours lors de la course à pied, j’ai eu la chance et le privilège de rencontrer Johanne Montembeault, une femme inspirante qui a pris sa santé en main. Petite cousine de Samuel Montembeault, elle a marché 5 km dans une chaleur accablante. Sa fille, Nathalie Houle, m’a confié être très fière de sa mère. Bravo Johanne!

Je tiens également à saluer le travail d’un artisan de Bécancour, Justin Jutras. Ayant son atelier à Saint-Célestin, c’est lui qui a conçu, avec son père Camil Jutras, le magnifique podium dédié à la Course du blé d’Inde ainsi que les trophées remis aux gagnants.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des