Les ravages de l’hiver sur la piscine, le BBQ, la clôture, le mobilier… couverts ou pas?

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Les ravages de l’hiver sur la piscine, le BBQ, la clôture, le mobilier… couverts ou pas?
Neige qui tombe. (Photo : www.lanouvelle.net)

Plusieurs régions du Québec ont reçu plus que leur quota de neige cet hiver. Et quand le féérique tapis blanc passe au brun et se met à fondre, on découvre parfois que la saison froide a fait des ravages. Une table de patio défoncée, un abri effondré, une clôture gauchie, une haie de cèdres déménagée chez le voisin, une piscine craquelée… Misère! Mais, est-ce couvert ou pas par les assurances?

Ce qui se trouve sur votre terrain est couvert par les assurances

«Ce qui se trouve sur votre terrain et qui aurait été endommagé par le poids de la neige, par exemple, est généralement couvert par un contrat tous risques d’assurance habitation», indique Suzanne Michaud, vice-présidente Assurances chez CAA-Québec. Cependant, dans le cas d’une piscine hors terre, il pourrait y avoir une dépréciation, c’est-à-dire une indemnisation inférieure au coût de remplacement.

Vous auriez dû être plus prévoyant? Vous auriez dû pelleter pour éviter les dégâts? Votre assurance devrait vous indemniser quand même.

Une bonne idée de réclamer? Peut-être pas!

À considérer avant de réclamer: le coût de la franchise (qui est souvent de 300 à 500$ en assurance habitation) et l’impact sur votre prime, qui pourrait augmenter. «Généralement, ce n’est pas recommandé de faire une réclamation pour des dommages de moins de 1000$», souligne Mme Michaud. Il est fortement suggéré d’en discuter avec votre assureur, qui pourra vous guider à savoir s’il vaut mieux réclamer ou s’abstenir.

Quand le talus déménage

Si c’est le talus qui a décidé de voyager, c’est une autre histoire. Les mouvements de sol ne sont généralement pas couverts par les assurances habitation. Même chose pour les débordements des lacs et des rivières, à moins d’ajouter à son contrat l’avenant «débordement de cours d’eau», qui n’est pas toujours offert par les compagnies d’assurance.

Quant aux infiltrations d’eau et aux refoulements d’égouts, il s’agit d’une protection optionnelle. Vous serez donc couvert si vous avez ajouté cet avenant à votre contrat.

Et l’auto dans tout ça?

Et l’auto qui s’est fait inonder? Qui a reçu l’abri de toile sur le capot? Vous serez dédommagé par votre assurance automobile… si votre voiture est assurée «des deux bords», comme on dit. Encore là, il faut considérer la franchise à payer et la possible augmentation de la prime.

Vers une augmentation des primes d’assurances?

Les assureurs s’attendent à recevoir plusieurs réclamations en conséquence du rude hiver que le Québec a connu, mais il est encore trop tôt pour savoir si cette vague fera augmenter les primes de façon générale. Chose certaine, les changements climatiques provoquent de plus en plus de catastrophes naturelles et les assureurs doivent s’ajuster.

Mieux vaut prévenir que guérir

Pour vérifier comment la maison a tenu le coup sous toute cette neige, les fermes de toit peuvent donner une bonne indication. On cherche les planches croches, décollées, désaxées, ce qui a pu avoir glissé, frotté… Il est fortement conseillé d’avoir recours à des professionnels, particulièrement si une intervention est nécessaire.

À la fonte des neiges, on vérifie également les fondations, l’état du revêtement de toit, des scellants, des parements extérieurs et on nettoie les margelles, les bouches de ventilation, les drains, etc.

Évidemment, l’idéal pour traverser l’hiver, c’est d’agir en prévention avant son arrivée. En automne, on devrait donc, entre autres :
•    S’assurer de ne pas avoir de pente négative sur le terrain. L’eau doit ruisseler en s’éloignant de la maison et non vers celle-ci.
•    Nettoyer les gouttières.
•    Assurer que tous les tuyaux et bouches de ventilation (thermopompe, échangeur d’air, sécheuse, etc.) soient dégagés.
•    Enlever les feuilles et bien nettoyer le fond des margelles pour permettre le drainage.
•    Vérifier les scellants des portes et fenêtres.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des