Les motoneigistes attendent la neige et le froid

Par Boris Chassagne | Initiative de journalisme local
Les motoneigistes attendent la neige et le froid
Un rassemblement devant l’église de St-Samuel en 2016, lors d’une des randonnées du club contre le cancer du sein. (Photo : © Club CDQ)

SAINT-LÉONARD-D’ASTON. La saison de motoneige n’est pas encore lancée. Pour Jean-Pierre Lavigne, ça n’a rien d’inhabituel. «On commence toujours en janvier à cause des redoux. On s’arrange pour que nos sentiers soient prêts pour recevoir la neige. On commence à installer nos balises et notre signalisation en novembre, après les récoltes. Et ça va non seulement prendre de la neige pour lancer la saison, mais aussi du froid, car les pistes traversent aussi des cours d’eau. On a la rivière Godefroy qu’on traverse pour accéder aux sentiers de Rive-Bec. Et pour accéder au Madrid, on traverse la rivière Nicolet.»

Les relais se font rares

«Ce qui nous pose problème avec la pandémie, c’est surtout les relais. Ce sont des commanditaires majeurs» pour le Club du Centre-du-Québec. Des lieux où le club organise aussi des activités de collecte de fonds. À Saint-Grégoire, Saint-Célestin et Sainte-Eulalie, «ils vont être fermés. Les gens vont se promener un peu plus et s’arrêter dans les sentiers».

M. Lavigne craint que les motoneigistes soient moins disciplinés, qu’ils jettent des rebuts aux abords des sentiers. «C’est le genre de situation qui peut nous faire perdre des droits de passage» négociés le plus souvent à la carte avec les propriétaires privés. Et de développer de nouveaux droits de passage est extrêmement long. «Sur 12 km de sentiers, j’ai 14 propriétaires à rencontrer pour développer ces droits de passage». Notre relais officiel de St-Célestin est fermé pour la période hivernale. Le restaurant le 55 est seulement en mets pour emporter. L’Auberge Godefroy est ouvert. «On va faire de la motoneige, mais les randonnées vont être plus courtes». Les motoneigistes pourront certainement modifier leurs projets et prévoir des escapades sur deux ou trois jours.

Tout ça, c’est beaucoup de responsabilité pour Jean-Pierre Lavigne qui assure la présidence du Club pour la première fois cette année. «Le développement de nos sentiers, c’est énorme».

Le Club projette de construire un pont pour enjamber la rivière Blanche dans le secteur Wenceslas. «C’est un gros projet, on parle de 250 000$. C’est beaucoup d’ouvrage. L’an passé, on avait beaucoup d’Américains et d’Ontariens. On n’en a pas du tout cette année». Ceci risque de creuser les coffres du Club qui misait sur la vente d’environ 60 passes journalières et hebdomadaires variant entre 65$ et 220$.

 

Club de motoneige Centre-du-Québec

Saint-Léonard dAston

Fondation : Années 1980

Membres : 500

Pistes : 150 km

Villages : Saint-Léonard d’Aston, Ste-Eulalie, Aston-Jonction, Saint-Wenceslas, St-Célestin, Précieux-Sang, Saint-Grégoire

Président : Jean-Pierre Lavigne

Sa motoneige : Bombardier Renegate X-1200 modèle quatre temps

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires