Les médailles de session du Bloc Québécois

Godlove Kamwa, initiative de journalisme local, icimédias
Les médailles de session du Bloc Québécois
Louis Plamondon, député bloquiste de Bécancour-Nicolet-Saurel. (Photo : courtoisie)

POLITIQUE. Au terme d’une session marquée par la pandémie de Covid-19, le Bloc Québécois voudrait se montrer encore plus fiable, a annoncé l’un de ses élus, le député Louis Plamondon.

Louis Plamondon met à l’actif de son parti l’obtention d’une protection accrue pour l’aluminium du Québec, qu’Ottawa avait «abandonné dans la négociation du nouvel accord de libre-échange nord-américain». Il y ajoute la motion sur la bonification des prestations de maladie de l’assurance-emploi pour mieux soutenir les personnes souffrant de maladies graves comme le cancer. L’abandon du projet de mine de sables bitumineux Teck Frontier et le soutien pour la laïcité de l’État sont aussi cités au tableau des médailles de cette session. Le Bloc revendique l’initiative de la création d’une cellule de crise impliquant les ministres, la nomination d’un médiateur externe, le retrait de la GRC du territoire Wet’suwet’en et l’arrêt temporaire des travaux sur le pipeline au cœur de la discorde. Toutes choses qui auraient abouti à une résolution de crise sans que la police ait à intervenir à Oka.

Selon le député de Bécancour-Nicolet-Saurel, c’est au Bloc que le Canada doit la création d’une cellule de crise pour rapatrier les ressortissants du Québec à l’étranger pendant la pandémie. Il salue aussi les résultats de la bataille en faveur des aînés. «Ils vont être payés le 6 juillet, mais on voulait quelque chose de plus généreux, les étudiants étaient à 1250$», plaide Louis Plamondon.

Le député se montre plus vindicatif sur l’exigence du transfert inconditionnel et immédiat des frais de santé aux provinces. Les fonds seraient payés de 50 % et 3 % en moins de 30 ans alors que «chaque province a des réalités différentes». Les bloquistes estiment qu’Ottawa a profité de la crise de santé pour «donner un bon petit coup de présence du fédéral dans le Québec et les juridictions qui appartiennent constitutionnellement aux provinces.»

Tirer le meilleur de l’été

En ce début d’été, il tarde à l’élu de Bécancour-Nicolet-Saurel de retrouver le rythme habituel à l’issue du déconfinement graduel. «Les marchés rouvrent, je vais magasiner » lance-t-il l’air enthousiaste. Louis Plamondon ne s’en cache pas, «rester confiné et se contenter des courriels a été très difficile».

Plusieurs évènements restent suspendus, mais il compte tirer le meilleur du minimum disponible. C’est le cas de la ligue de baseball qui reprend du service et le député caresse déjà l’idée de vivre des rencontres dans les prochains jours.

Il rappelle que ses deux bureaux de comté sont restés ouverts en pleine pandémie, se substituant parfois à Service Canada non accessible en temps de Covid-19. Malgré l’envie folle de se rendre «aux évènements qui vont renaître», M. Plamondon ne baisse pas la garde sur la seconde vague de Covid-19 et les gestes barrières: «Jamais sans mon masque dans les lieux publics».

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires