Les effets des pannes sur les arénas

Les effets des pannes sur les arénas
On sera prêt pour vendredi à Nicolet. (Photo : Courtoisie)

SPORTS. Effet collatéral des pannes électriques qui ont affecté la région, certains arénas ont dû fermer leur porte pendant un certain temps.

Centre Richard-Lebeau de Saint-Léonard-d’Aston

Après une fermeture du 1er au 5 novembre, Lise Carignan, coordonnatrice à la vie sportive à la municipalité de Saint-Léonard-d’Aston, était on ne peut plus heureuse de voir le Centre Richard-Lebeau grouiller d’activités. «La glace est sauvée. Nous croyions l’avoir perdu, mais elle a bien regelé après le retour du courant», explique-t-elle.

Il faut savoir que refaire complètement la glace aurait amené un délai d’au moins une semaine. «Il aurait fallu tout sortir la glace, laver la surface, repartir les compresseurs et attendre le refroidissement. De plus, les lignes auraient été à refaire», précise Lise Carignan en ajoutant que l’arrosage aurait nécessité un travail 24 heures sur 24.

Pour les heures de glace manquées, la coordonnatrice à la vie sportive précise qu’elles seront reprises ou remboursées.

 

Aréna Pierre-Provencher de Nicolet

Bien que l’on est dû défaire la glace lundi dernier en raison de la panne électrique qui perdurait, «Nous serons prêts à accueillir les partisans du Condor vendredi», souligne avec enthousiasme Geneviève Duval. «On procède actuellement au relignage de la surface qui accueillera par la suite de nouvelles couches de glace», explique la directrice des services à la communauté à la Ville de Nicolet.

Comme c’est le cas à Saint-Léonard-d’Aston, les contrats avec les utilisateurs de l’aréna de Nicolet seront modifiés pour compenser les heures perdues en raison de la panne électrique.

Du côté de Bécancour et de Saint-Pierre-les-Becquets, les activités dans les arénas n’ont pas été perturbées.

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des