Résultats des élections fédérales 2019

Suivez les résultats des élections fédérales 2019 dans votre circonscription en consultant notre page d'accueil.

Voir les résultats

Les deux scénaristes de la série télé JÉRÉMIE s’associent à la SSJBCQ

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
Les deux scénaristes de la série télé JÉRÉMIE s’associent à la SSJBCQ
: Jocelyn Gagné (président de la SSJBCQ), Kristine Metz et Marie-Hélène Lapierre (les scénaristes) ainsi que la coordonnatrice du concours, Johanne Yergeau. (Photo : courtoisie)

RÉGION. Pour souligner la 15e édition de son concours de création littéraire, la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec (SSJBCQ) a choisi de sortir des sentiers battus et de proposer plusieurs nouveautés.

D’abord, il n’y aura pas UN auteur associé, mais bien DEUX! Et ce seront deux femmes.

« Nos auteures, cette année, ne sont ni romancières ni autrices de polars ou de récits fantastiques. Elles sont scénaristes d’émissions télévisées, précise la coordonnatrice du dossier à la SSJBCQ, Johanne Yergeau. Quiconque côtoie des adolescents risque fort de connaître la série jeunesse JÉRÉMIE, diffusée sur les ondes de VRAK pour une 5e saison cet automne. À l’origine et à la scénarisation de ce projet télévisuel, les créatrices Marie-Hélène Lapierre et Kristine Metz. Ce sont elles, cette année, les deux auteures collaboratrices au concours de la SSJBCQ destiné aux élèves de niveau secondaire », ajoute en souriant Madame Yergeau.

En visionnant la vidéo de l’entrevue que les deux scénaristes ont accordée dans le cadre du concours « À la rencontre d’un auteur », les élèves pourront découvrir leur cheminement particulier. Détentrice d’un bac en criminologie, Kristine Metz travaillait à la DPJ avant de retourner sur les bancs d’école à 25 ans. « J’ai toujours rêvé d’écrire, mais quand j’étais au secondaire, je ne connaissais pas le programme « Écriture humoristique »», confie-t-elle.

Quant à Marie-Hélène Lapierre, sa formation universitaire l’avait menée vers les arts graphiques. Toutefois, quelques années plus tard, elle découvre elle aussi le programme « Écriture » de l’École nationale de l’humour (ÉNH) et s’y inscrit. C’est là qu’elles se sont connues, pour réaliser qu’elles venaient de la même ville et avaient fréquenté la même école secondaire!

C’est un de leur enseignant à l’ÉNH qui leur a proposé leur premier contrat, un épisode de la série sur laquelle il travaillait. Sans faire de promesse, il leur a suggéré de le concevoir à quatre mains. Ce fut le départ d’une collaboration assidue entre les deux filles (Tactik, Fan club, Il était une fois dans le trouble, et plusieurs autres). Bien qu’elles soient sollicitées comme scénaristes invitées chacune de leur côté (Le chalet, Vrak la vie, Max et Livia, L’échappée, Med), elles travaillent ensemble depuis près d’une décennie et les séries jeunesse occupent une place importante dans leur parcours professionnel. C’est donc avec enthousiasme qu’elles ont accepté de s’associer toutes les deux au concours de la SSJBCQ.

Kristine Metz a écrit l’amorce que les élèves de 1re, 2e et 3e secondaire auront à poursuivre, tandis que Marie-Hélène Lapierre a rédigé celle pour les 4e et 5e secondaire. Bien sûr, les élèves devront respecter certains critères, « mais, comme le souligne Marie-Hélène Lapierre, nous aussi comme scénaristes, nous sommes confrontées à des contraintes. Je me souviens d’un de mes professeurs qui disait que « des contraintes, nait la créativité ». Ça nous force à envisager d’autres possibilités de développement et de dénouement. »

« Nul doute que les jeunes sauront faire preuve de créativité! » renchérit Johanne Yergeau.

L’AMOPA-Québec

La SSJBCQ a accepté l’invitation de l’AMOPA-Québec de soumettre les textes de ses lauréats à son concours provincial. L’AMOPA, c’est l’Association des Membres de l’Ordre des Palmes Académiques. Créée en France en 1962, l’Association compte 151 sections, dont 35 à l’étranger réparties sur les cinq continents. Les Palmes académiques sont accordées à des gens qui contribuent activement à l’expansion de la culture française dans le monde et l’une de leurs décorations récompense les services rendus à la jeunesse. L’organisation tient, entre autres, des concours d’écriture destinés aux étudiants.

À la fin de mars prochain, la coordonnatrice du concours de la SSJBCQ transmettra à la section québécoise de l’AMOPA les textes de ses élèves lauréats afin qu’ils soient évalués dans le cadre du Prix d’expression écrite de l’association du Québec, édition 2020. Advenant que certains jeunes auteurs franchissent avec succès cette première étape, ils verront leur texte soumis au concours 2021 de la grande AMOPA réservé aux établissements de l’étranger et auquel participent des élèves provenant de différents pays, tels Chypre, l’Algérie, la Roumanie et la Finlande.

Autres bonifications

Le matériel visuel a été actualisé et une affiche a été conçue à l’appui de la tournée des écoles secondaires qui aura lieu dans les prochaines semaines. De plus, le feuillet de renseignements est beaucoup plus détaillé, permettant, entre autres, aux enseignants de connaître la pondération des critères d’évaluation. Enfin, le gala clôturant le concours promet d’être haut en couleur avec un clin d’œil aux auteurs des 14 premières éditions.

Les étapes du concours

Afin de participer à la 15e édition du concours « À la rencontre d’un auteur », les enseignantes et enseignants de français des écoles secondaires du Centre-du-Québec n’ont qu’à demander la trousse de participation conçue par la SSJBCQ. Ils pourront ainsi présenter en classe la vidéo de l’entrevue réalisée avec Kristine et Marie-Hélène, puis transmettre les consignes d’écriture à leurs élèves.

Par la suite, les enseignants participants désigneront le meilleur texte dans chacun de leurs groupes et le transmettront à la SSJBCQ avant le 28 février 2020, 16 h, date et heure de fermeture du concours. En mars, un jury déterminera les finalistes pour chacun des niveaux de secondaire, lesquels seront invités au gala qui se tiendra le vendredi 1er mai 2020 à l’École secondaire La Découverte de Saint-Léonard-d’Aston. Chaque finaliste recevra d’intéressantes récompenses (certificat, bourse, carte-cadeau, etc.), auxquelles s’ajoutent une autre bourse et un trophée pour les lauréats ou lauréates. De plus, tous les textes finalistes seront publiés dans le recueil 2019-2020 du concours.

Bon an mal an, plus d’un millier d’élèves du Centre-du-Québec participe à ce concours unique dont l’objectif est de transmettre aux jeunes le goût de lire et d’écrire en français, de leur permettre de rencontrer virtuellement des auteurs de différents horizons et de les convaincre que l’écriture est un mode d’expression et de créativité pour tous.

Le concours « À la rencontre d’un auteur », porté par la Société Saint-Jean-Baptiste du Centre-du-Québec, est également soutenu par Humania Assurance inc., la Fondation Mgr Parenteau de la SSJBCQ et Buropro Citation. Pour obtenir plus de détails, il suffit de visiter le www.ssjbcq.quebec ou de contacter la SSJBCQ au 1 800 943-2519 ou par courriel à jyergeau@ssjbcq.quebec

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des