L’économie circulaire reprend en force

Photo de Marie-Ève Veillette
Par Marie-Ève Veillette
L’économie circulaire reprend en force
-

RÉGIONAL. Les MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska unissent leurs forces à celles d’Arthabaska et de l’Érable pour permettre à l’économie circulaire de reprendre en force dans la région.

Grâce à un soutien de RECYC-QUÉBEC (240 000$) et de treize partenaires financiers régionaux (277 000$), la Corporation du développement durable (CDD) pourra prolonger le projet «Économie circulaire» en cours dans Arthabaska-L’Érable jusqu’en 2023 et, plus près de chez nous, embaucher une ressource en économie circulaire qui couvrira les territoires de Bécancour-Nicolet-Yamaska.

«À une certaine époque, il y avait une symbiose industrielle sur le territoire. C’était chapeauté par la Chambre de commerce [du Cœur-du-Québec]. Le projet est tombé après le départ de la personne responsable. On souhaitait relancer cette symbiose. Avoir une ressource pour pouvoir faire les liens entre les entreprises afin qu’il y ait de la récupération de matière qui, pour une entreprise, est un rebus et pour une autre, une ressource. On veut recréer ces réseaux-là pour qu’on puisse récupérer davantage et réduire notre enfouissement de matières», fait savoir Michel Côté, directeur général de la MRC de Nicolet-Yamaska.

Cette nouvelle ressource, basée à la CDD, accompagnera les entreprises vers l’adoption de pratiques d’économie circulaire et les aidera à identifier des opportunités d’affaires. Les entreprises bénéficieront de son soutien pour échanger des ressources entre elles, trouver des débouchés à leurs matières envoyées à l’enfouissement, optimiser en amont l’utilisation de leurs matières et faire de l’écoconception. Sans s’y restreindre, les secteurs principalement visés seront les industries agroalimentaires, de fabrication métallique et de transformation du bois.

La ressource dédiée au territoire de Bécancour-Nicolet-Yamaska travaillera étroitement avec les équipes de développement économique et les conseillers en environnement déjà en place pour soutenir les entreprises. De son côté, la SADC de Nicolet-Bécancour épaulera les MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska par son programme d’accompagnement en développement durable PROAction, financé par la Fondation Alcoa.

Les préfets des deux MRC sont «très heureux de relancer des initiatives en économie circulaire sur notre territoire», fait savoir Mario Lyonnais, préfet de la MRC de Bécancour, et ils croient «qu’il est important que les partenaires de développement économique de la région collaborent de près pour offrir ces services aux entreprises», ajoute Geneviève Dubois, préfète de la MRC de Nicolet-Yamaska.

Ce projet d’économie circulaire se déploiera dans les quatre MRC ciblées pour une durée de 30 mois. «La CDD est extrêmement fière de ce projet. L’économie circulaire s’impose comme une solution porteuse pour un développement économique régional plus durable», exprime Christian Héon, président de la CDD.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires