Le doublement de l’autoroute 55 et Internet haute vitesse d’ici deux ans, promet François Legault

Stéphane Lévesque, Initiative de journalisme local
Le doublement de l’autoroute 55 et Internet haute vitesse d’ici deux ans, promet François Legault
François Legault, premier ministre du Québec. (Photo : Stéphane Lévesque)

POLITIQUE. Au sortir de sa rencontre avec les maires de la circonscription de Nicolet-Bécancour, le premier ministre du Québec s’est engagé, d’ici les prochaines élections, à ce que les travaux du doublement de la 55 soient amorcés et que l’Internet haute vitesse soit accessible sur tout le territoire.

«Quand on vient dans la région, on ne peut faire autrement que d’entendre parler d’Internet haute vitesse et de réseau cellulaire. Ce que j’ai décidé de faire dans les dernières semaines, c’est d’arrêter d’attendre après le gouvernement fédéral. Donc, on a commencé à contacter les entreprises de télécommunication et on va convenir d’ententes pour offrir, d’ici deux ans, d’ici la fin du mandat, l’Internet haute vitesse. J’ai rassuré les maires que ça va être réglé d’ici deux ans», souligne François Legault qui s’est également engagé solennellement sur le doublement de la 55.

«Il est temps que ça se fasse», indique sans détour le premier ministre, une promesse qui réjouit au plus haut point le député Donald Martel.

«Il l’a confirmé, ça fait longtemps qu’on dit ça. Les sceptiques seront confondus», a déclaré avec le sourire un représentant de Nicolet-Bécancour à l’Assemblée nationale qui était heureux d’accueillir son chef. «Pour moi c’était un honneur de recevoir le premier ministre et je crois, sincèrement, que les maires ont apprécié. Monsieur Legault a pris la peine de faire un tour de table et d’écouter chacune des préoccupations des maires dans un objectif de relance économique… Il a pris des notes», rapporte Donald Martel.

Présent à la discussion qui s’est tenue à l’Auberge Godefroy, Mario Lyonnais, le préfet de la MRC de Bécancour, en est sorti satisfait. «Rencontrer le premier ministre on n’a pas ça régulièrement. On a eu une écoute. Est-ce que cela va se traduire par des actes? On le souhaite ardemment. Tous les élus ont pu passer leur message. Beaucoup ont abordé les délais administratifs et une nécessaire facilité en ce qui a trait aux normes environnementales. C’est souvent compliqué de développer une municipalité», souligne le maire de Sainte-Françoise.

Avant de quitter le Centre-du-Québec, notons que François Legault s’est rendu au Métro Saint-Grégoire en compagnie du ministre de l’ Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation André Lamontagne pour y découvrir des produits locaux et discuter avec des citoyens.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires