Un projet d’un million $ à venir à Pierreville

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Un projet d’un million $ à venir à Pierreville
Un apperçu du projet de complexe funéraire qui prendra forme sur le terrain de l'ancienne église

CONSTRUCTION. Un projet d’un peu plus d’un million de dollars prendra forme au cours des prochaines semaines à l’entrée du village de Pierreville, sur le site de l’ancienne église Saint-Thomas.

Un complexe comprenant une chapelle, un columbarium, une salle de réception et deux salons funéraires sera érigé par l’entreprise Yves Houle et Frères pour y dispenser tous les services funéraires sous un même toit.

Après avoir fait approuver son plan par l’aménagiste de la MRC de Nicolet-Yamaska, qui a confirmé que le futur édifice s’agencera à son environnement, le promoteur a pu aller de l’avant et confier les différents mandats en vue de commencer les travaux… avec quelques mois de retard.

Au départ, la construction devait être terminée à la fin de l’automne, mais on parle maintenant du début de la prochaine année. «Ce devrait commencer au cours des prochaines jours, a indiqué le promoteur Gaston Houle au Courrier Sud, la semaine dernière.

Selon lui, la structure sera montée assez rapidement et le bâtiment sera certainement fermé avant les Fêtes. Par la suite, les travaux de finition se poursuivront à l’intérieur pour que le complexe soit complété dans le premiers mois de 2017.

Le retard s’explique par le fait que quelques démarches ont en effet été plus longues que prévues, dont le changement de zonage qui avait d’abord rencontré un peu d’opposition. On se souviendra que des citoyens des zones contiguës avaient d’abord demandé la tenue d’un registre avant de finalement renoncer au processus référendaire.

«Quand on a des projets comme ça, c’est un processus normal, souligne le promoteur Gaston Houle, pour qui les délais n’ont pas été un irritant. Nous avons une très bonne relation avec la Municipalité.»

Quelques détails de l’entente

Parmi les conditions de l’entente pour la vente du terrain avec la Municipalité, on note la fourniture d’une base de ciment pour recevoir les cloches de l’ancienne église à l’endroit qui conviendra aux deux parties.

Même chose pour l’enseigne de la route des Navigateurs, si jamais elle doit être relocalisée sur un autre espace du terrain, ce sera aussi à la charge du nouveau propriétaire des lieux.

Par ailleurs, si des arbres présents sur le terrain doivent être coupés pour faire place au complexe funéraire, ils devront être remplacés par d’autres plantations.

Un partage des stationnements du centre communautaire et de la Commission scolaire de La Riveraine est aussi prévu. Les frais de déneigement et d’entretien du stationnement du centre communautaire seront d’ailleurs partagés à 50% par le promoteur et la Municipalité.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires