Un projet de 1,5 million $ à Saint-Léonard-d’Aston

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Un projet de 1,5 million $ à Saint-Léonard-d’Aston
Greg Fergus

INDUSTRIE. Grâce à un coup de pouce de Québec et d’Ottawa, le Groupe PNF pourra acquérir des équipements spécialisés et ajouter une ligne de produits à son usine de Saint-Léonard-d’Aston.

Un projet de près de 1,5 million $ auquel Développement Économique Canada injecte une aide financière de 400 000 $ auxquels d’ajoutent 373 750 $ du Fonds de diversification économique du Centre-du-Québec et de la Mauricie.

L’entreprise a complété son agrandissement entrepris en mai dernier, ce qui a permis l’ajout de 16 800 pieds carrés pour porter la superficie totale de l’usine à environ 45 000 pieds carrés.  

L’entreprise prévoit installer ses nouveaux équipements à partir de janvier pour que la production soit pleinement opérationnelle à partir du mois de juin 2017.

L’investissement permettra d’augmenter la productivité, d’améliorer l’organisation du travail, d’ajouter une nouvelle gamme de produits et d’augmenter les exportations de l’entreprise à l’international.

Une dizaine d’emplois seront ainsi créés pour porter augmenter le personnel de l’entreprise à un peu plus de 50 travailleurs. Des manœuvres et des techniciens seront ainsi requis. «Nous avons déjà engagé deux nouvelles personnes et on embauchera à mesure que les nouveaux équipements seront en place», précise Yan Nadeau.

Avec l’embauche massive de 75 travailleurs chez Nortek, située tout juste derrière le bâtiment, la concurrence est forte dans le parc industriel de Saint-Léonard-d’Aston. «Ç’a créé une pression sur la main-d’œuvre pour toutes les entreprises, admet Yan Nadeau. Nous sommes en discussions et les gens de chez Nortek ont la même problématique que l’on peut avoir».

Le projet est rendu possible grâce à une entente avec de partenariat avec une entreprise allemande pour développer un filtre anti gouttelette pour séparer l’air et l’eau. Une entente qui était en discussion depuis déjà trois ans.

«C’est une entreprise qui existe depuis plus de 70 ans en Europe et ils ont des usines en Asie. C’est la première fois qu’ils font ce genre de partenariat. Plutôt que d’établir une usine, ils ont décidé de bénéficier de la synergie d’une entreprise existante pour développer le marché nord-américain», explique Yan Nadeau.

Le Groupe P.N.F. exporte d’ailleurs 70% de sa production, principalement aux États-Unis, mais également au Mexique, un marché qu’elle est en train de développer pour vendre sa production de filtres à air lavable, de hottes de cuisinières, de systèmes de chauffage, de déshumidificateurs, de climatiseurs, de purificateurs d’air et de balayeurs de rue.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires