Un partenariat de plus de 6M$

Par superadmin
Un partenariat de plus de 6M$

Steve Brunelle

Les SADC et CAE du Centre-du-Québec (Arthabaska-Érable, Drummond, Nicolet-Bécancour) et d’une partie de la Montérégie (Haute-Yamaska, Pierre-de-Saurel, région d’Acton) sont très heureux de l’annonce faite par le député de Shefford, Pierre Breton, concernant la conclusion d’une nouvelle entente de trois ans entre Développement économique Canada pour les régions du Québec et les SADC (Sociétés d’aide au développement des collectivités) et les CAE (Centres d’aide aux entreprises) du Québec.

Confirmés le 19 juillet dernier par M. Greg Fergus, Secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, M. Navdeep Bains, aussi ministre responsable de DEC, ce sont plus de 86 M$ qui seront ainsi injectés dans les régions via les 67 corporations membres du Réseau des SADC et CAE. Pour les SADC et CAE touchés par la présence annonce, le renouvellement de ce partenariat représente une contribution totale de 6 182 604 $.

Selon monsieur Philippe Picard, président de la SADC de la région d’Acton, «c’est une excellente nouvelle pour l’ensemble des régions du Québec. Avec la mise en place de cette nouvelle entente, nos organisations pourront miser sur des moyens efficaces afin de poursuivre et intensifier notre travail sur le terrain auprès des entrepreneurs et des collectivités. Depuis 37 ans, notre rôle évolue et nos expertises se consolident afin de répondre de façon pertinente et efficace aux enjeux socio-économiques auxquels nous devons faire face. Nous croyons que les excellents résultats du travail des 400 professionnels et des 1 350 bénévoles des SADC et CAE, qui œuvrent au développement économique de leur milieu, ont été reconnus et qu’ils ont grandement influencé le gouvernement du Canada dans ses prises de décision.»

Cette annonce confirme aussi les contributions de Développement économique Canada pour les Initiatives spéciales qui permettent aux SADC de supporter des projets de développement local et de stages d’emploi pour des jeunes. Les SADC et les CAE prioriseront aussi les interventions auprès des entrepreneurs dans les domaines de l’innovation, du transfert d’entreprise, du développement durable et des technologies de l’information pour lesquels ils ont développé de solides expertises au cours des ans.

De plus, l’âge limite pour participer à l’initiative Stratégie jeunesse est portée de 35 à 39 ans inclusivement. Cette initiative permet aux jeunes entrepreneurs, ou ceux qui veulent le devenir, l’accès à un financement et à un accompagnement adaptés à leurs besoins.

Enfin, ces ententes seront l’occasion de maintenir et de consolider ce partenariat fructueux avec le gouvernement du Canada, et ce, au bénéfice des citoyens du Centre-du-Québec.

 Quelques résultats

8,25 M$ sont investis dans les projets de développement local en cours.

– 10 000 entrepreneurs reçoivent les services d’une SADC ou d’un CAE chaque année, totalisant des investissements moyens de 60 M$ en moyenne.

– Depuis 1997, 8 614 jeunes entrepreneurs ont été accompagnés et financés par les SADC et CAE, totalisant 107,5 M$ d’investissement.

-Selon une récente étude de Statistique Canada, les entreprises soutenues par les SADC et CAE ont un taux de survie significativement supérieur (76 % après cinq ans d’existence, comparativement à 50% pour le groupe témoin).

 

Suivez-nous sur Facebook!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires