Un mois pour titiller la fibre entrepreneuriale

Par superadmin
Un mois pour titiller la fibre entrepreneuriale
À l’avant : Yannick Deshaies

Novembre sera un mois occupé pour les entrepreneurs en herbe et accomplis de Bécancour – Nicolet-Yamaska! Des partenaires issus de sept organisations du territoire ont uni leurs forces pour mettre sur pied le tout premier mois entrepreneurial de la rive-sud, placé sous le thème «MOIS j’entreprends, ici et maintenant!».

Huit activités figurent à l’horaire. Les deux premières auront lieu le 7 novembre. En matinée, à la salle de l’âge d’or de Sainte-Angèle-de-Laval, cinq mentors entendront cinq jeunes promoteurs présenter leur projet d’affaires à l’occasion de l’activité «Dans l’œil du mentor», inspirée de l’émission «Dans l’œil du dragon». «Ce sera l’occasion de voir ce qu’est le mentorat. Le projet retenu recevra une bourse de 1000$», mentionne Steve Brunelle, directeur général de la SADC, qui chapeaute l’activité.

Un peu plus tard cette même journée se tiendra un «4 à 7 de l’entrepreneuriat collectif» au Club de golf de Gentilly. L’activité débutera avec une conférence de Marjolaine Beaulieu, directrice des finances du Zoo de Granby, et sera suivie d’un 5 à 7 où entrepreneurs, élus et partenaires auront accès à un «bar de cartes d’affaires». «Les participants pourront en apprendre davantage sur l’économie sociale, les coopératives et les entreprises d’ici», fait savoir Marie-Claude Dubillard, agente de promotion de l’entrepreneuriat collectif jeunesse. Elle ajoute que la Caravane Coop, qui sillonne le Québec pour faire découvrir l’entrepreneuriat aux jeunes de 14 à 20 ans, sera aussi de passage.

Le 14 novembre, Cora Tsouflidou, de Cora Déjeuners, sera l’invitée d’un souper-conférence à l’Auberge Godefroy. Elle viendra présenter sa recette du succès en affaires.

Le 21, en matinée, des personnes désireuses de prendre la relève d’une entreprise pourront assister à une formation portant sur la relève entrepreneuriale. «La relève constitue un enjeu majeur du développement économique sur le territoire, rappelle Diane Daviault, commissaire au développement économique au CLD de Bécancour. Il faut former les entrepreneurs pour assurer le succès du transfert d’entreprise». Vingt-cinq places sont disponibles (inscription requiste). La formation est gratuite.

Par ailleurs, un colloque Place aux jeunes Ado aura lieu à l’école Les Seigneuries le 21 novembre, puis à l’école La Découverte le 22. Destiné aux élèves de 4e et 5e secondaire et aux élèves de l’enseignement individualisé, ces colloques permettront de découvrir les métiers en demande et les entreprises dynamiques présentes sur le territoire. «On leur proposera des circuits thématiques et des ateliers, dont un sera consacré exclusivement à l’entrepreneuriat», précise Philip Powers, du CJE. Le président d’honneur du mois entrepreneurial, Yannick Deshaies du groupe Yanco, sera également présent pour parler aux jeunes.

Un forum le 30 novembre

Toutes ces activités serviront à sonder les participants sur leur vision de l’entrepreneuriat. De ces sondages seront dégagés des constats qui seront la toile de fond du Forum entrepreneurial du 30 novembre.

«Ils deviendront de précieuses données pour élaborer des stratégies d’action qui façonneront notre avenir entrepreneurial», indique Philip Powers.

Sur l’heure du dîner, une activité inspirée de l’émission «Tout le monde en parle» permettra de discuter d’entrepreneuriat de manière originale. Les détails seront dévoilés en temps et lieu.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires