Un incident qui soulève des questionnements

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Un incident qui soulève des questionnements
Le véhicule s'est retrouvé dans une fâcheuse position.

ACCIDENT. Plusieurs personnes affirmaient que le trou dans lequel le policier du corps de police abénakis d’Odanak et de Wôlinak, qui s’est enlisé, dans la nuit de dimanche à lundi, était déjà en place lorsqu’il s’y est aventuré pour finalement rester pris dans une fâcheuse position.

En fait, l’eau passait par-dessus la route du Danube lorsque le policier de corps abénakis d’Odanak et Wôlinak s’y est aventuré, mais la crevasse se serait bel et bien formée lorsqu’il a passé sur cette portion qui s’est affaissée.

«Il y avait peut-être déjà un trou, mais pas de cette ampleur, croit le chef du corps de police autochtone, Éric Cloutier. Le policier a senti la route lui glisser en dessus des roues.»

Au moment de l’incident, le patrouilleur, qui est en poste depuis maintenant quatre ans avec le corps de police abénakis, revenait de Wôlinak et se dirigeait vers Odanak, puisqu’ils sont appelés à patrouiller les deux secteurs.

Pour encore quelques jours, il sera en arrêt de travail en raison de douleurs au cou. «Il a quelques contusions, indique le chef de police. Il a fait le saut quand c’est arrivé, mais il n’était pas nécessairement en état de choc.»

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires