Un escalier et un sentier remplaceront la passerelle

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Un escalier et un sentier remplaceront la passerelle
La disparition de la passerelle a laissé un sentier en terre battue.

NICOLET. Un projet est sur la table pour remplacer la passerelle qui avait été construite dans le cadre du projet Zinzen et qui a été arrachée, il y a quelques semaines, au parc Marguerite-d’Youville.

C’est un escalier en bois, avec des pieux adéquats pour une infrastructure publique qui est prévue à cet endroit. Ce qui n’était pas le cas de la passerelle installée il y a deux ans, après une inspection de la Régie du bâtiment. La responsabilité civile de la Ville de Nicolet était donc en cause et elle aurait pu être blâmée en cas d’accidents.

Le reste du sentier serait quant à lui recouvert de matières naturelles, comme de la poussière de pierre, des copeaux de bois ou du paillis de cèdre. Ceci viendrait ainsi régler la problématique liée à la présence de bois traités dans une plaine inondable et à proximité d’un milieu humide, ce qui avait soulevé l’ire du ministère de l’Environnement.

Pour encore quelque temps, un simple sentier en terre battue reliera la rue du 12-Novembre et la partie basse du parc Marguerite-d’Youville pour donner un accès plus direct à la rivière, puisque le projet est toujours en cours d’élaboration.

«Un document est en préparation et il sera soumis au ministère de l’Environnement pour analyse. On peut penser que ça ira à l’an prochain avant que ça se fasse», estime le directeur général de la Ville de Nicolet, Pierre Genest.

Le projet d’escalier est celui qui a été retenu par Sobey’s qui avait financé le projet par le biais du Fonds Éco IGA, grâce à une bourse de 100 000 $. Ceux-ci s’étaient engagés à apporter les correctifs nécessaires, mais n’étaient pas prêts à mettre le montant pour refaire la passerelle au grand complet.

C’est qu’après un processus d’appel d’offres, la Ville de Nicolet avait reçu une soumission de près de 340 000 $ pour la remettre dans son état originel. «Ils avaient une décision à prendre et c’est ce qu’ils ont décidé», ajoute Pierre Genest.

Suivez-nous sur Facebook!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires