Si près du but…

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Si près du but…
Le BigFoot a échappé les deux derniers matchs de la finale contre le Bellemare.

HOCKEY. Les amateurs de hockey ont vécu une montagne russe d’émotions, en fin de semaine, lors du dernier droit de la finale entre le BigFoot Familiprix de Saint-Léonard-d’Aston et le Bellemare de Louiseville.

Côté spectacle et moment dramatique, quoi de mieux qu’un but en prolongation du septième match de la finale pour donner la victoire à l’équipe championne… et devant ses partisans?

Malheureusement, ce scénario rêvé est arrivé au Bellemare et non au BigFoot de Saint-Léonard-d’Aston qui tentait d’égaler la marque de IGA-MBI de Nicolet pour le nombre de conquêtes de la Ligue de Hockey Senior A de la Maurice (LHSAM), avec quatre.

La fin de semaine avait pourtant bien débuté pour le BigFoot qui a pris les devants dans la série, vendredi soir, en allant chercher une victoire de 4 à 2 sur la patinoire adverse.

La table était mise pour sabrer le champagne au Centre Richard-Lebeau, mais le Bellemare en a décidé autrement en remportant le sixième match 3 à 1, avec un but dans un filet désert. Le gardien Philippe Gatien, qui est venu en relève à Joël Quirion, qui s’était blessé dans le match précédent, s’est dressé tel un mur devant le filet de Louiseville.

«Nous sommes sortis très forts. Nous avons eu notre plus gros départ de la saison, mais on s’est buté à un gardien qui a été très solide, analyse l’entraîneur André Alie. C’est certain qu’il fait partie de l’équipe, mais sans lui, on les aurait sûrement battus. Nous avons dominé le match.»

Puis, dans le septième et ultime match, le BigFoot est venu à un peu moins de quatre minutes de repartir avec la Coupe Sherwood. Après avoir concédé les deux premiers buts, en première période, l’attaque du BigFoot a une fois de plus fait preuve de caractère pour effectuer une remontée et retraiter avec les devants 3 à 2 après 40 minutes de jeu.

Pierre-Olivier Marcoux a créé l’égalité pour envoyer le match en prolongation en fin dans les dernières minutes de la troisième, avant qu’Alexandre Lemieux fasse sauter le toit de l’aréna de Louiseville en marquant le but de la victoire après 69 secondes de jeu.

Lourd silence

S’ils ont célébré plus souvent qu’à leur tour au cours des dernières années, les joueurs du BigFoot étaient du mauvais côté dimanche soir. Cette fois-ci, ils plutôt ont entendu l’adversaire célébrer à pleins poumons après le match.

«Il y a eu une grosse demi-heure durant laquelle il n’y a pas eu de son. Personne ne parlait. Puis, j’ai pris la parole pour féliciter mes joueurs, continue André Alie. C’est certain qu’on peut être déçu, mais si l’on regarde le chemin que nous avons parcouru, avec tous les nouveaux joueurs, on a de quoi être fiers. On peut avoir la tête haute.»

L’entraîneur en a aussi profité pour remercier tous ses joueurs. Il a également eu de bons mots pour les partisans qui ont été nombreux à se déplacer durant la finale de la LHSAM, avec des foules de 700 à 800 personnes.

Au cours des prochaines semaines, une décision devrait être prise quant à l’avenir de l’équipe qui n’a pas attiré la moyenne d’assistance désirée au cours de la saison, soit de 400 à 500 spectateurs par match. L’organisation sera à la recherche de commanditaires pour combler le manque à gagner des faibles foules certains soirs.

Il est aussi possible qu’il y ait un partenariat pour disputer 7 ou 8 matchs à Saint-Léonard-d’Aston et d’autres ailleurs dans la région, comme à Plessisville et Daveluyville où il avait eu de bonnes assistances cette saison. «Ça nous permettrait d’aller nous chercher des partisans durant la saison. Une fois en séries, on pourrait remplir le Centre Lebeau», note André Alie.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires