S’aimer, au fil des ans

Par Joanie Mailhot
S’aimer, au fil des ans

TÉMOIGNAGES. Quand deux personnes se rencontrent, tombent en amour, se marient et vivent ensemble pendant plusieurs années, elles n’ont d’autres choix que de renouveler leur amour pour maintenir les étincelles des premiers jours. Le Courrier Sud a rencontré 5 couples pour connaître leur secret.

Pour Marcel et Madeleine, qui comptent 58 années de mariage, le truc est de mettre de l’eau dans son vin et faire des compromis. «Quand on s’est marié, ce n’était pas juste pour une nuit; c’était pour la vie!», lance l’homme de 82 ans.

Même son de cloche du côté de Martin et Denise, mariés depuis 53 ans, pour qui le dialogue est plus qu’important. «Selon moi, il est essentiel de se parler, de discuter et d’être à l’écoute de l’autre, affirme Martin. Dans notre cas, on a une très bonne entente.»

Quant à Fernande et Benoit, outre la foi, l’idéal est de mettre en application le proverbe «vivre et laisser vivre». «C’est important de laisser vivre l’autre personne et d’accepter ses goûts de l’autre. C’est bien d’accepter de faire ce dont l’autre a envie, et ce, pour lui faire plaisir. La notion de compromis est indéniable. Au fond, il ne faut jamais oublier qu’on est deux personnes différentes», soutient celui qui partage la vie de son épouse depuis 55 ans.

Après 45 ans de mariage, Jean-Guy et Diane estiment qu’il n’y a pas tellement de secret dans leur cas. «On s’aime! On est encore en amour!», s’exclament-ils, ajoutant toutefois que la patience et la tolérance sont souvent de mise. «Nous n’étions pas tellement du type «compromis». Je pense qu’il faut surtout être toujours dans la même ligne de pensée», mentionne Jean-Guy. «On a eu des épreuves et cela nous a rapprochés plutôt que nous éloigner», renchérit son épouse.

Différences générationnelles

Pour les couples interrogés, le rapport à l’amour des jeunes d’aujourd’hui a bien changé comparativement à leur époque.

«La vie d’aujourd’hui est bien différente. Il n’y a pratiquement aucune comparaison possible avec notre époque, indique Benoit. Les jeunes sont plus du type «ça fait aujourd’hui, on verra demain». Ils sont prêts à tout couper facilement et ont plus de difficulté à faire face aux remous.»

«De nos jours, les jeunes se séparent quand ça ne marche pas», croit Rose-Aline et Gilbert, qui se sont rencontrés dans la vingtaine et qui ont récemment célébré leur 65e anniversaire de mariage.

Pour sa part, Martin estime que les jeunes couples de la nouvelle génération n’ont pas le temps d’apprivoiser. «Les occasions sont faciles et il n’y a pas beaucoup de tolérance, fait-il valoir. Il y a beaucoup d’offres: ils veulent tout faire et tout voir, mais ce n’est pas toujours possible.»

«Je trouve que les jeunes d’aujourd’hui ne prennent pas assez leurs responsabilités. Ils sont trop gâtés», remarque Madeleine.

Suivez-nous sur Facebook!

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires