RER Hydro veut le tarif des éoliennes

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
RER Hydro veut le tarif des éoliennes
L'usine de RER Hydro à Bécancour emploierait 25 travailleurs.

ÉCONOMIE. Pour arriver à faire fonctionner son usine de production d’hydroliennes à Bécancour, RER Hydro aurait besoin qu’Hydro-Québec majore son tarif d’achat d’électricité au même niveau que celui offert aux éoliennes.

C’est ce qui ressort d’une rencontre entre le président-directeur général de RER Hydro, Imad Hamad, et le député de Nicolet-Bécancour, Donald Martel.

Le fait de ne pas pouvoir vendre son électricité à Hydro-Québec à un prix plus élevé que 6 cents le kilowattheure était d’ailleurs l’une des raisons évoquées par l’entreprise au moment de se placer sous la protection des tribunaux.

«Pour que son projet fonctionne, il a besoin qu’Hydro-Québec achète l’électricité produite par ses hydroliennes à 10,5 cents, indique le député de Nicolet-Bécancour. Il a déjà deux hydroliennes et il voudrait en installer six autres pour pouvoir tirer un revenu pour fonctionner. Il a besoin de mener un projet-pilote pour démontrer que ça peut fonctionner».

«Ceci lui permettrait de tirer un profit qui lui permettrait de produire d’autres hydroliennes à son usine de Bécancour. Il achèterait son électricité au tarif des entreprises qui est de 4 cents le kilowattheure», ajoute le député.

«En procédant de la sorte, l’entreprise n’aurait plus besoin de l’investissement de l’État et il serait en mesure de rembourser Investissement Québec», souligne le député.

Le PDG compte présenter ce plan de relance devant la Cour supérieure, où il doit revenir le 24 septembre prochain pour demander un délai de 90 jours. «Si le juge accepte, ça viendrait crédibiliser son plan», rapporte Donald Martel.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires