Pour un véritable complexe sportif

Photo de Sebastien Lacroix
Par Sebastien Lacroix
Pour un véritable complexe sportif
Un thermomètre indicateur

LEVÉE DE FONDS. C’est en présence d’une centaine d’athlètes-étudiants et de plusieurs dignitaires qu’a été lancé la campagne de financement «Pour un Collège qui SPORTe bien» au gymnase du CNDA.

La Fondation du Collège Notre-Dame-de-l’Assomption tente de récolter un montant de 600 000 $ nécessaire au financement des quatre phases du projet de modernisation des infrastructures sportives qui a été dévoilé en mai dernier.

Déjà, une somme de 250 000 $ a été récoltée auprès de différents gens d’affaires de la région. Ce montant permettra de financer les deux premières phases du projet qui doivent être réalisés d’ici le printemps de 2015.

La revitalisation des infrastructures, évaluée à 25 000 $, est déjà en cours. Elle comporte la peinture du gymnase, la pose de plancher, nivellement de terrain, installation de gradins et de buts de rugby.

La Phase 2, qui nécessitera un investissement de 230 000 $, consiste à agrandir les vestiaires, construire un corridor entre la piscine et le gymnase et aménager de nouveaux espaces de rangement.

La campagne de financement servira donc à payer les deux dernières phases qui sont prévues en 2015-2016. Le plus gros morceau du projet consistera à transformer une chaufferie en un nouveau plateau sportif, avec une très grande hauteur de plafond, au coût est de 330 000 $.

La pièce de résistance consiste à l’aménagement d’un premier anneau de course à Nicolet, grâce à un montant de 15 000 $. Celle-ci pourra être utilisée par les différentes écoles et associations sportives de la région.

Pour amasser les 350 000 $ restants, la Fondation du Collège Notre-Dame-de-l’Assomption sollicitera le milieu des affaires, mais également ceux et celles qui ont fréquenté l’institution fondée en 1872.

Une campagne «As-tu ton bloc» a été lancée sur la page Facebook de la Fondation. Elle invite les gens à se procurer l’un des blocs qui composent le gymnase, au coût de 500$, afin de laisser son empreinte sur les murs du Collège.

Les présidents du cabinet de campagne, Mario et Élizabeth Beaumier ont d’ailleurs été les premiers à se procurer un bloc. «Quand on est une ancienne du Collège, on le porte encore dans notre cœur. Même après 9 ans, on reste attacher à ses murs», a-t-elle lancée devant les élèves réunis au gymnase.

Un besoin

Sur les quelques 300 élèves du CNDA, environ la moitié sont membres d’une équipe sportive et porte les couleurs des Celtiques.

C’est pourquoi le «groupe des treize», un regroupement d’élèves, est allé rencontrer la direction pour les sensibiliser aux nombreux besoins en matière d’infrastructures sportives.

Sœur Aline Vadnais, qui a occupé le poste de directrice de l’institution, les a d’ailleurs remercié de leur implication, ce qui permet de «garder vivant» l’héritage des Sœurs de l’Assomption. «Ensemble, nous atteindrons notre objectif et nous pourrons offrir aux jeunes un véritable complexe sportif à la hauteur de leurs ambitions», a-t-elle lancée.

Le sénateur retraité, mais toujours actif, et homme d’affaires bien impliqué avec Sogetel, Michel Biron, est le président d’honneur de la campagne. Celui-ci a l’intime conviction que des jeunes qui s’adonnent à la pratique d’un sport se tiennent loin de l’alcool, de la drogue et du tabagisme. «Comme le dit l’adage : un esprit sain dans un corps sain», a-t-il rappelé.

Plusieurs personnalités impliquées

En plus d’Élizabeth D. Beaumier et de Mario Beaumier qui ont accepté la présidence du cabinet de campagne, quelques personnalités et gens d’affaires ont accepté de s’impliquer, dont Gloria Lemire, Agathe Lacharité, François Roy, Isabelle Biron, Caroline Lemaire et Monique Rousseau.

Le comité d’honneur est quant à lui formé de Michel Biron, Paul Girard, sœur Louise Lamothe, Jacinthe Marcotte, Daniel McMahon, Michel Morin, Maurice Richard et sœur Aline Vadnais.

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires